Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Business » Hardware & Tech » Groupe PSA & Nidec Leroy-Somer Team up! Coentreprise spécialisé composants traction électrique

Groupe PSA & Nidec Leroy-Somer Team up! Coentreprise spécialisé composants traction électrique


Le Groupe PSA et Nidec Leroy-Somer ont décidé de s’associer dans le domaine des moteurs électriques par le biais d’un accord de coentreprise signé le 4 décembre 2017 qui localise en France les étapes de conception et de production des principaux composants de la chaîne de traction électrique. Nidec Leroy-Somer étant le premier fabricant de moteurs électriques en France, le groupe PSA, qui se positionne à la deuxième place du marché européen, « accélère sa transition vers les technologies électriques ». Debrief business.

Nidec ?

Nidec est une société créée en 1973 sous le nom de Nihon Densan Kabushiki Kaisha pour fabriquer des petits moteurs de précisions à courant alternatif.

L’entreprise décide très vite de commercialiser ses produits aux États-Unis, puis en Asie et en Europe. L’entreprise élargit son activité aux moteurs sans balais à courant continu et aux ventilateurs. En 1979, Nidec entre sur le marché des moteurs pour les disques durs, ce sera son activité principale désormais.

Nidec 1980 IT hardware business

Avec le développement du marché du disque dur, l’activité de Nidec croît fortement au début des années 1980. Nidec propose ses moteurs pour des disques durs intégrés dans les ordinateurs personnels, qui commencent alors à être commercialisés par Apple et IBM.

Nidec construit dans les années 1980 de nouvelles usines au Japon et à l’étranger : Thaïlande, Taïwan, Chine (Dalian). Mais Nidec commence également à racheter d’autres sociétés, avec l’activité ventilateurs de l’américain Torin Corp. Nidec entre en Bourse en 1988 sur l’Osaka Stock Exchange. En 1989, Nidec rachète son compatriote et concurrent Shinano Tokki Co. et devient le leader incontesté du marché des moteurs de disques durs.

En 1994, Nidec lance les premiers moteurs de disque dur de nouvelle génération (moteurs FDB, Font Definition Block) et consolide son avance technologique. Nidec multiplie dans les années 1990 les acquisitions. Rien qu’en 1997, Nidec rachète Tosok Corp. (un fournisseur de Nissan Motor), Read Electronics Corp. (une filiale de Nippon Steel Corporation) et Kyori Kogyo Co. Avec ces acquisitions, Nidec élargit son activité, acquiert des savoir-faire et des technologies.

Nidec 1990 electric engine business

En 1998, Nidec dépasse les 100 milliards de yens de chiffre d’affaires et entre au Tokyo Stock Exchange. En 2000, la société entre sur le marché des moteurs électriques de moyenne taille avec le rachat de 67 % de Y-E Drive Corporation auprès de Yasukawa Electric Corp. Ces moteurs sont utilisés pour les machines industrielles et les équipements domestiques. En 2001, Nidec entre au New York Stock Exchange. En 2010, Nidec rachète les activités moteurs de l’américain Emerson Electric Co.

Nidec 2000 generator electric engine business

En 2013, Nidec a racheté la société italienne Ansaldo Sistemi. Nidec ASI fabrique un ensemble électrique complet comprenant des moteurs électriques et des générateurs de moyenne tension, des entraînements basse et moyenne tension, des composants électroniques de puissance pour l’ alimentation et la qualité de l’énergie et développe des systèmes de contrôle et d’automatisation avec plateforme propriétaire.

En août 2016, Emerson annonce la vente de ses activités de fabrications de moteurs et de productions électriques à Nidec pour 1,2 milliard de dollars. Il s’agit des sociétés Leroy-Somer et Control Techniques.

Control Techniques est leader dans la fabrication d’entraînements et de moteurs AC/DC (Abréviation de alternating current/direct current, ou courant alternatif/courant continu) à vitesse variable, ainsi que de servomoteurs et de technologies de conversion de puissance pour les applications commerciales et industrielles.

Leroy-Somer est leader et spécialiste mondial en systèmes d’entraînement, conçoit et industrialise les solutions éco technologiques les plus innovantes pour servir les marchés de l’industrie et du grand tertiaire.

Leroy-Somer : Pure Energy


Video alternateurs basse tension.

Leroy-Somer, leader en systèmes d’entraînement, apporte les solutions qui répondent aux exigences de l’industrie automobile.

Fondé en 1919 à Angoulême, Leroy-Somer a déjà travaillé avec le groupe PSA dans le domaine de la voiture électrique, fournissant notamment les moteurs des eugeot 106 Electrique et Citroën Saxo électriques dans les années 1990.

En 1995, l’entreprise a participé au lancement de la Peugeot 106 Electrique, équipée d’un moteur à courant continu et à excitation séparée. Technologie qui offrait l’avantage d’un couple moteur maximal dès les basses vitesses.

A l’époque, la Peugeot 106 Electrique a participé dans la ville de La Rochelle (France) à la plus grande expérience de développement d’un parc de véhicules électriques en libre service en Europe. Un véritable test à grande échelle pour les constructeurs et équipementiers.

Parmi les motorisations pour tension batterie de 24 à 450 V, plusieurs technologies sont utilisées telles que les moteurs asynchrones avec variateurs de fréquence ou plus récemment les moteurs synchrones à aimants. Ces technologies à aimants permanents offrent de nouvelles perspectives en termes de rendements, de performance, de compacité et de niveau de bruit.

En 1995, Peugeot lance un modèle écologique dans sa gamme en ré-adaptant sa petite citadine avec un moteur électrique. En 1997, Citroën lance un modèle électrique dans sa gamme en ré-adaptant sa petite citadine Saxo avec un moteur électrique, sur une base commune Peugeot 106 / Citroën Saxo. Sous le capot, on retrouve un moteur Leroy-Somer type SA13 à courant continu et excitation séparée, 11 kW nominal / 20 kW crête, soit 15 à 27 ch.

Bien qu’elle soit la voiture électrique la plus vendue au monde, le manque de rentabilité du modèle pousse à l’arrêt de la production. La citadine électrique était capable de pointe à 90 km/h et ses batteries au Nickel-Cadmium permettaient une autonomie allant jusqu’à 90 km.

Nidec & Leroy-Somer Team up!

Suite à l’accord signé entre Emerson et l’industriel japonais Nidec concernant la cession de Leroy-Somer et de sa société soeur Control Techniques au Royaume-Uni, la société française a accueilli le 3 février 2017 le fondateur et actuel Président Directeur Général du groupe Nidec. Cette visite a été l’occasion pour le nouvel actionnaire d’exposer aux salariés sa vision de l’entreprise pour le futur.

Shigenobu Nagamori, créateur de la société Nidec à Tokyo en 1973, est venu se présenter ce vendredi au personnel de Leroy-Somer, dans les locaux du Centre de Formation et d’Exposition de la société à Champniers, en périphérie d’Angoulême. Cet événement a été retransmis en direct par internet à tous les employés de la société.

Au cours de sa présentation, Shigenobu Nagamori a évoqué les perspectives qui s’offrent à Leroy-Somer en intégrant Nidec et s’est montré confiant, pour l’avenir, de l’impact positif de sa société sur le motoriste. Une session de questions s’est tenue ensuite durant laquelle le personnel présent a pu interroger l’industriel sur des sujets comme l’investissement, la sécurité de l’emploi, ou bien les projets visant à accélérer la croissance.

« Nous sommes heureux d’accueillir Leroy-Somer au sein de la famille Nidec. Nous avons de grandes ambitions pour assurer son développement et Nidec s’engage à lui apporter le soutien et les investissements requis pour y parvenir. Les industries consommatrices de moteurs électriques, et par conséquent, de variateurs de vitesse, deviendront le fer de lance de l’économie mondiale dans le futur.

Voyez comme s’est développée l’utilisation des robots, des véhicules électriques et des drones. Tous ces matériels nécessitent des moteurs, et tous ces moteurs nécessitent des variateurs, ce qui représente de réelles opportunités de croissance pour Leroy-Somer, et au final pour Nidec.

Notre stratégie consiste à mettre en oeuvre des procédés stimulant la croissance. Nous formerons des personnes de haut niveau et encouragerons le personnel en place en développant leurs compétences. Nous attachons une grande importance à la Recherche et Développement. En tant qu’ingénieur de R&D moi-même, je sais que c’est la technologie qui va assurer le succès de notre entreprise.

Leroy-Somer et Nidec offrent mutuellement de grandes possibilités de synergie et, en travaillant ensemble, nous pouvons devenir meilleurs et atteindre nos objectifs. »

– Shigenobu Nagamori, CEO Nidec

Le groupe Nidec peut se targuer de détenir un historique solide de croissance au travers d’investissements dans l’ingénierie, la conception et les ressources associées. L’industriel japonais a manifesté sa volonté de proposer une stratégie clairement définie pour soutenir le développement de Leroy-Somer et apporter des avantages considérables à ses clients, au travers d’un choix de produits et de services disponibles encore plus vaste.

Les gammes des produits de Leroy-Somer sont en effet très complémentaires à celles de Nidec, ce qui procure déjà des avantages significatifs pour chacune des deux sociétés, mais, plus important encore, leurs clientèles respectives le sont également. Ainsi, cette association permettra désormais au groupe Nidec de proposer la totalité de sa gamme en tant que solution globale, dans tous ses secteurs d’activité stratégiques, et conjointement, rendra possible l’accès à de nouveaux marchés pour Leroy-Somer.

Nidec 2000 automotive electric engine business

Nidec fabrique des moteurs électriques et des composants connexes, parmi lesquels des petits moteurs de précision, des moteurs pour l’automobile, pour des applications industrielles et du secteur tertiaire, ainsi que des moteurs et alternateurs en moyenne tension. Le groupe emploie près de 140 000 personnes dans le monde et exerce ses activités dans plus de 40 pays. Il s’est toujours attaché à rechercher activement des perspectives de croissance en se concentrant plus particulièrement sur les secteurs de l’électroménager, de l’industrie et du tertiaire.

« Nous sommes fiers d’intégrer un groupe qui ambitionne de devenir le numéro un mondial du moteur électrique et d’unir nos forces pour satisfaire aux besoins et attentes de nos clients. Aux côtés d’une entreprise aussi solide et dynamique, nous ne pouvons qu’envisager l’avenir avec confiance ».
– Xavier Trenchant, Président de Leroy-Somer

Le groupe japonais Nidec, premier constructeur mondial des moteurs de précision, a racheté cette année l’entreprise Leroy-Somer, spécialisé en alternateurs industriels et systèmes d’entraînement et « premier fabricant de moteurs électriques en France ».

Nidec développe « une nouvelle plateforme de croissance, centrée notamment sur l’automobile ».

« Selon ses objectifs stratégiques à moyen terme, Vision 2020, Nidec vise un chiffre d’affaires de 5,4 à 7,6 milliards d’euros dans le secteur automobile en 2020. » L’électrification des moteurs électriques est en plein essor au niveau mondial, sous la pression de normes environnementales de plus en plus restrictives. PSA et Nidec prévoient que le marché des moteurs électriques destinés à l’automobile « devrait doubler d’ici à 2030 pour s’établir à 45 milliards d’euros ».

Groupe PSA - Nidec Leroy-Somer - Team up - 2017 - cover

Groupe PSA – Nidec Leroy-Somer – Team up – 2017 – cover

Groupe PSA & Nidec Leroy-Somer Team up!

L’association de Nidec Leroy-Somer et du Groupe PSA est un atout pour les deux partenaires face aux enjeux technologiques à venir et permettra de développer une gamme de moteurs électriques à la pointe de la technologie, destinés aux véhicules électrifiés (véhicules mild-hybrides, hybrides rechargeables et électriques). L’objectif : répondre aux besoins du Groupe PSA, mais aussi à ceux d’autres constructeurs.

Le Groupe PSA et Nidec créent une coentreprise pour la fabrication de moteurs électriques



La coentreprise issue de ce partenariat sera chargée de la R&D, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques de traction au meilleur niveau du marché, principalement pour le Groupe PSA, mais également pour d’autres constructeurs. Elle s’appuiera à la fois sur les points forts du constructeur automobile PSA et sur l’expertise de Nidec Leroy-Somer dans le domaine des moteurs et des équipements électriques.

well to wheel

Dans le cadre de la transition énergétique vers une mobilité durable, l’électrification est essentielle à la fois pour résoudre le problème du réchauffement climatique et pour contrôler la qualité de l’air, en s’assurant de la bonne prise en compte de toutes les parties prenantes d’une approche du puits à la roue (‘well to wheel’).

L’électrification automobile est en pleine expansion et le marché des moteurs électriques destinés à l’automobile devrait doubler d’ici à 2030, pour s’établir à 6 000 milliards JPY (45 milliards €). Nidec joue également un rôle important dans ce développement et conçoit des produits en s’appuyant sur son savoir-faire d’excellence dans les moteurs.

Le groupe japonais développe activement une nouvelle plateforme de croissance, centrée notamment sur l’automobile. Selon ses objectifs stratégiques à moyen terme, Vision 2020, Nidec vise un chiffre d’affaires de 700 à 1 000 milliards JPY (5,4 à 7,6 milliards d’euros) dans le secteur automobile en 2020.

Nidec Leroy-Somer, résultant de l’acquisition de Leroy-Somer par Nidec en février 2017, est le premier fabricant de moteurs électriques en France. Il est réputé pour ses produits de qualité offrant à ses clients de l’ensemble du secteur industriel, le meilleur rapport qualité-prix.

Le Groupe PSA, qui se positionne à la deuxième place sur le marché européen, accélère sa transition vers les technologies électriques (véhicules hybrides légers, hybrides rechargeables et électriques).

Dans le cadre du processus de transition énergétique et en cohérence avec l’offensive technologique du plan Push to Pass, le Groupe PSA diversifie son offre technologique en développant des moteurs hybrides essence rechargeables et des véhicules électriques de nouvelle génération.



PSA & Nidec Team up! Under the hood!

« La voiture électrique est un +must+ pour un constructeur automobile, notamment pour se conformer aux réglementations en Europe et en Chine » en matière d’émissions de gaz polluants, a déclaré Patrice Lucas, directeur programme et stratégie chez PSA, lors d’une conférence de presse avec le patron de Nidec, Shigenobu Nagamori, à Paris.

Il a rappelé que 80% des véhicules de PSA offriront « une solution électrifiée » d’ici 2023, en incluant les différentes formes de motorisations hybrides ou 100% électriques.

La création de la coentreprise est prévue au premier trimestre 2018 et représentera un investissement initial de 220 millions d’euros.

Chaque partenaire en détiendra la moitié, tandis que son siège et son centre de recherche et développement seront installés sur le site de PSA à Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines, près de Paris.

La production pour le marché européen sera pour sa part localisée sur le site PSA de fabrication de moteurs de Trémery en Moselle.

La joint-venture emploiera « un peu moins d’une centaine d’ingénieurs » en France pour la R&D. La production pourrait représenter 400 emplois, selon les volumes, a précisé M. Lucas. Mais il pourrait s’agir en grande partie de redéploiements au sein du groupe.

Team up to build véhicules mild-hybrides, hybrides rechargeables et électriques

Cette alliance « permettra de développer une gamme de moteurs électriques à la pointe de la technologie, destinés aux véhicules électrifiés (véhicules mild-hybrides, hybrides rechargeables et électriques) », selon PSA. Il s’agira de répondre principalement aux besoins du deuxième constructeur automobile européen, mais aussi de livrer potentiellement « d’autres constructeurs ».

Cette annonce marque une accélération du groupe PSA dans les technologies électriques.

La coentreprise sera chargée « de la recherche-développement, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques de traction », selon les sociétés.

Le groupe japonais Nidec, premier constructeur mondial des moteurs de précision, a conclu en début d’année le rachat du français Leroy-Somer, spécialisé en alternateurs industriels et systèmes d’entraînement et « premier fabricant de moteurs électriques en France ».

Nidec Leroy-Somer emploie 7.200 personnes dans le monde, dont 2.880 en France et dispose d’équipes de R&D en Europe, en Amérique, en Chine et en Inde, a souligné M. Nagamori.

Nidec développe « une nouvelle plateforme de croissance, centrée notamment sur l’automobile », a-t-elle indiqué dans le communiqué. « Selon ses objectifs stratégiques à moyen terme, Vision 2020, Nidec vise un chiffre d’affaires de 5,4 à 7,6 milliards d’euros dans le secteur automobile en 2020 ».

L’électrification des moteurs est en plein essor au niveau mondial, sous la pression de normes environnementales de plus en plus restrictives, notamment en Europe et en Chine.

PSA et Nidec prévoient que le marché des moteurs électriques destinés à l’automobile « devrait doubler d’ici à 2030 pour s’établir à 45 milliards d’euros ».



Source et images :
Groupe PSA, Nidec Leroy-Somer

Citations via AFP



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*