Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Driving » Fast Time » Audi Driving Experience, une journée pour découvrir la marque aux anneaux

Audi Driving Experience, une journée pour découvrir la marque aux anneaux


Vous êtes propriétaire d’une Audi de la gamme sport ou un potentiel acheteur d’un de ces modèles, l’Audi Driving Experience est faite pour vous. La marque organise depuis plusieurs années ce type d’expérience sur des circuits français tels que le Castellet, le Bugatti ou Magny-Cours mais aussi à l’étranger, sur son territoire germanique.

Invité par Audi France, j’ai participé à cette journée sur le circuit de Magny-Cours en tant que blogueur. Il me tardait de connaître le déroulement de cette journée. Le rendez-vous était donné dans le 17ème arrondissement de Paris, Mercredi 21 Septembre 2016 à 18h.

Le trajet jusqu’à Nevers

Arrivé sur le lieu du rendez-vous, deux imposants Audi Q7 E-Tron nous attendent. J’apprends que nous serons 5 blogueurs à partir de la capitale avec deux accompagnants de chez Audi. On ne peut s’empêcher de titiller Florian et Vincent (staff Audi) afin d’en connaître un peu plus sur le programme que voici :

  • Test des différentes technologies Audi
  • Pilotage sur circuit en Audi R8 V10 Plus
  • Essais sur route de la gamme RS composée des RS6 Avant Performance, RS7 Performance, RSQ3 Performance et RS3
  • Baptême en Audi R8 LSM GT3 avec Stéphane Ortelli

Vite, vite, vite, il fallait prendre la route. Petite touche d’attention propre à Audi, bouteilles d’eau et bonbons sont fournis dans les vides poches pour le trajet. Un détail qui a son importance car il nous faut un peu plus d’une heure pour rejoindre l’autoroute du soleil direction Nevers. Etant passager à l’aller, on ne peut qu’apprécier le confort de ce paquebot roulant. Imposant par son gabarit dans la circulation parisienne, silencieux dans la capitale grâce à son V6 Diesel 3.0 TDI de 258 ch couplé à son moteur électrique de 128 ch et d’un confort inégalable, on ne pouvait rêver mieux pour faire de la route. Doté des dernières technologies du groupe germanique, nous ne nous sommes pas privés d’en essayer la plupart comme les Matrix Laser permettant d’être en plein phare sans pour autant gêner les conducteurs que l’on suit ou que l’on croise. Cette technologie permet même d’éclairer devant la voiture qui nous précède.

Audi Q7 - intérieur / onboard - photo Arnaud Demasier

Audi Q7 – intérieur / onboard – photo Arnaud Demasier

250 kilomètres plus tard, nous sommes attablés autour d’une pizza et d’un verre de Conti dans la pizzeria « L’italia » (que d’ailleurs je vous recommande). Rassasiés, nous prenons la direction de nos chambres d’hôtes au Château du Four de Vaux.

Audi Q7 - extérieur / outside - photo Arnaud Demasier

Audi Q7 – extérieur / outside – photo Arnaud Demasier

Direction le circuit de Magny-Cours

Après s’être levé à 6h30 et avoir pris le petit déj’, nous prenons la direction du circuit de Magny-Cours. Quel accueil une fois arrivé dans l’enceinte du circuit, une brochette de 5 R8 V10 Plus de coloris différents ainsi que 8 modèles de la gamme RS nous attendent dans les paddocks.

Audi automobiles - bienvenue - photo Arnaud Demasier

Audi automobiles – bienvenue – photo Arnaud Demasier

Audi automobiles - photo Arnaud Demasier

Audi automobiles – photo Arnaud Demasier

L’inscription faite et le café bu, nous sommes répartis par groupe de 14 à 16 personnes afin de passer par les différents ateliers tout au long de la journée. Mon groupe de blogueur commence par l’atelier « Technologie ».

Utilisation des différentes technologies

L’atelier se compose de 3 activités. La première concerne le système que l’on ne présente plus, la technologie « Quattro ». Une bâche est tendue sur le sol. De l’eau y est répandue ainsi que de la cire pour parquet. Le but recherché est de reproduire un revêtement glissant proche des conditions hivernales. A tour de rôle, nous prenons en main les derniers Audi A4, la berline en traction et « l’avant » équipée du système Quattro. Avec la traction pied au plancher, nous avons beau tourner le volant à gauche ou à droite, la voiture tire tout droit et peine à avancer. En revanche, la Quattro nous catapulte vers l’avant dès que l’on écrase la pédale.

Audi A4 Berline - extérieur / outside - photo Arnaud Demasier

Audi A4 Berline – extérieur / outside – photo Arnaud Demasier

Audi A4 Berline - arrière / rear - photo Arnaud Demasier

Audi A4 Berline – arrière / rear – photo Arnaud Demasier

On continue avec l’essai de l’Audi « Park Assist » sur un Q7 E-Tron. L’instructeur nous demande dans un premier temps de garer le véhicule entre deux Audi TTS. La tâche s’annonce difficile et peu d’entre nous réussit son créneau. Nous réitérons notre manœuvre en activant le système. Après avoir détecté une place suffisamment large, il ne nous reste plus qu’à enclencher la marche arrière et gérer la vitesse avec la pédale de frein. Les mouvements et les bruits de caisse lorsque le volant tourne tout seul sont assez impressionnants surtout que nous tournons sur le silencieux moteur électrique. Le gain de temps avec ce genre de véhicules pour se garer dans Paris doit être énorme et on apprécie la caméra « vue de dessus » qui nous permet de bien visualiser l’environnement entourant la voiture.

Audi auto parking - photo Arnaud Demasier

Audi auto parking – photo Arnaud Demasier

Pour terminer cet atelier « Technologie », nous prenons la route avec un Q7 E-Tron équipé du système « Adaptative cruise control ». Précédé d’une Audi TTS, nous enclenchons le régulateur que nous fixons à 80 km/h avec une certaine distance de sécurité (3 barres sur les 5 disponibles, 1 barre correspondant à une courte distance). Sur le parcours après avoir retiré mes pieds des pédales, le Q7 s’adapte à la conduite de la TTS. Il accélère et freine tout seul. Il ne nous reste plus qu’à tenir le volant et mettre les clignotants, nous n’aurons plus d’excuses possibles face aux gendarmes. Je ne vous cache pas que nos réflexes reprennent le dessus rapidement lorsqu’une situation à risque se présente (freinage d’urgence de la voiture de devant) mais nous devons faire entièrement confiance au système.

Pilotage de l’Audi R8 V10 Plus sur circuit

La matinée se poursuit avec la découverte et le pilotage de l’Audi R8 V10 Plus sur circuit. Je tiens à préciser que je ne connaissais ni la voiture ni le circuit avant ce roulage. Mais je peux vous confirmer que j’ai pris mon pied !

Audi R8 V10 Plus - arrière / rear - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – arrière / rear – photo Arnaud Demasier

Avant de nous lâcher sur circuit, un instructeur pilote nous explique les bases du pilotage sur circuit avec une des règles essentielles : le freinage dégressif. Totalement contraire à ce que l’on apprend à l’auto-école, ce freinage consiste à freiner fort à l’approche du virage puis relâcher progressivement les freins pour négocier le plus rapidement la courbe. Il me tarde de découvrir cette R8 et ce circuit. Equipé d’un casque, je m’engouffre dans une des R8 à notre disposition. Let’s go !

Audi R8 V10 Plus - volant / driving wheel - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – volant / driving wheel – photo Arnaud Demasier

Pour rappel, l’Audi R8 V10 Plus c’est un exceptionnel V10 atmosphérique de 5,2l FSI qui délivre 610 ch à 8250 tr/min. Avec 60 ch de plus et 40 kg de moins que la version précédente, on expédie le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes. La recette miracle d’Audi pour négocier au mieux un virage : un freinage puissant en entrée grâce aux céramiques et le système « Quattro » en sortie pour transmettre les 520 Nm de couple aux  quatre roues, qui peut différait entre les roues intérieures et extérieures.

Audi R8 V10 Plus - face avant / front face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – face avant / front face – photo Arnaud Demasier

Le premier tour me permet de prendre en main cette supercar mais aussi d’apprendre le tracé du circuit grâce au pilote instructeur qui nous accompagne. Je laisse rugir ce V10 si mélodieux à chaque relâche de la pédale de gaz et chaque rétrogradage… tellement jouissif ! Les tours s’enchaînent, les trajectoires s’améliorent ainsi que les chronos. En effet, un système caméra-télémétrie est présent à bord de la voiture et me permet de vous présenter mon meilleur tour lors de la deuxième session en 2 min 08 s. Un peu frustré de pas pouvoir taper dans les céramiques en bout de ligne droite et de devoir se limiter à 220 pour les préserver pour les 3 journées, je reste quand même fier de ma performance. Quelle expérience !

Onboard Audi R8 V10 Plus – Circuit de Magny Cours – Audi Driving Experience

Pause repas bien méritée !

Audi - pause repas - photo Arnaud Demasier

Audi – pause repas – photo Arnaud Demasier

Encore des étoiles plein les yeux après cette session circuit, nous nous attablons et partageons notre ressenti sur la voiture. Le verdict est sans appel, cette supercar est démoniaque. Une prise en main facile, un V10 performant et un système Quattro avec du répondant, c’est sans doute l’une des supercars les plus performantes sur circuit. Il ne reste plus qu’à trouver près de 200 000 € pour espérer la ramener chez soi… Je profite, une fois le repas terminé, d’accéder à la pitlane pour réaliser quelques clichés de cette R8.

Audi R8 V10 Plus - profil avant / front side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – profil avant / front side-face – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - profil / side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – profil / side-face – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - pitlane - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – pitlane – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - roues avant arrière / front rear wheels - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – roues avant arrière / front rear wheels – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - profil avant / front side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – profil avant / front side-face – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - aileron arrière / rear wing - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – aileron arrière / rear wing – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - intérieur / inside - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – intérieur / inside – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - capot moteur / engine hood - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – capot moteur / engine hood – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - capot avant / front hood - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – capot avant / front hood – photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus - badge R8 - photo Arnaud Demasier

Audi R8 V10 Plus – badge R8 – photo Arnaud Demasier

En route pour essayer la gamme Audi RS

L’après-midi débute avec l’essai sur route dans la région de la gamme RS. Par binôme, nous prenons place à bord des véhicules.

J’ai choisi de débuter avec la RS7. Dans sa version « Performance », Audi a repris le V8 4l biturbo de la RS7 pour lui ajouter 45 ch supplémentaires grâce à une gestion moteur. Cela porte la puissance à 605 ch pour abattre le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes exactement. La fonction « Overboost » permet de profiter temporairement de 50 Nm de couple en plus des 750 Nm déjà disponible. La petite claque aux fesses reste mémorable lorsque je réalise un départ arrêté à l’entrée d’une 2×2 voies. Un détail qui a son importance : l’affichage tête haute. Bien utile pour rester concentré sur la route tout en pouvant lire sa vitesse, les panneaux de limitations et le rapport engagé.

Audi R7 Performance - face avant / front face - photo Arnaud Demasier

Audi R7 Performance – face avant / front face – photo Arnaud Demasier

Audi R7 Performance - profil arrière / rear side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R7 Performance – profil arrière / rear side-face – photo Arnaud Demasier

Une première rotation s’effectue, ce qui me permet d’essayer la RS3. Beaucoup moins spacieuse que la RS7 (une évidence), elle se rattrape clairement lorsque nous enfonçons le bouton « Start Engine ». La sonorité de l’échappement est monstrueuse et surtout addictive ! Munie d’un 5 cylindres turbo développant 367 ch pour 465 Nm, le 0 à 100 km/h est annoncé en 4,3 secondes. C’est la compacte de série la plus puissante du marché devant sa rivale, la Mercedes A45 AMG. Je ne me lasse pas de relâcher les gaz ou bien de rétrograder pour entendre crépiter les échappements.

Audi R3 - face avant / front face - photo Arnaud Demasier

Audi R3 – face avant / front face – photo Arnaud Demasier

Audi R3 - arrière / rear - photo Arnaud Demasier

Audi R3 – arrière / rear – photo Arnaud Demasier

Après une pause-café/photos dans le sublime village d’Apremont-sur-Allier (que je vous conseille de visiter/découvrir), nous reprenons la route mais cette fois-ci à bord du RSQ3. Ce SUV reprend tout de sa petite sœur la RS3, à commencer par le 5 cylindres turbo qui développe 367 ch, la transmission intégrale Quattro ainsi que la boîte robotisée S tronic à sept rapports. Plaisante à conduire, sa position haute nous ferait presque oublier qu’on est à bord d’une Audi RS.

Audi RS Q3 - profil / side-face - photo Arnaud Demasier

Audi RS Q3 – profil / side-face – photo Arnaud Demasier

Pour terminer cette balade digestive, je prends place à bord de la RS6 Avant Performance. Pour faire court, c’est un copié-collé de la RS7 en version break. Même bloc moteur, même puissance, même claque aux fesses, même confort mais une sonorité jouissive. Pendant tout le trajet pour revenir au circuit, je peux vous garantir que j’ai profité de chaque bout de ligne droite pour écraser la pédale de gaz. Je profite également de chaque tunnel pour faire rugir cette ligne d’échappement qui est bien d’origine. Si vous êtes un père de famille pressé, cette voiture est faite pour vous. Il est temps de redonner ces jouets et de passer à la dernière activité de la journée. Retour sur le circuit…

Audi RS6 Performance - face avant / face avant - photo Arnaud Demasier

Audi RS6 Performance – face avant / face avant – photo Arnaud Demasier

Audi RS6 Performance - profil / side-face - photo Arnaud Demasier

Audi RS6 Performance – profil / side-face – photo Arnaud Demasier

Un baptême mémorable

A peine remis de nos émotions avec l’essai de la gamme RS que l’on doit retrouver la piste mais cette fois-ci pour un baptême. Et c’est MONSIEUR Stéphane Ortelli, en personne, qui se charge de piloter la R8 LMS GT3. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il a remporté les 24h du Mans 1998 avec la mythique Porsche GT1 et les 24h de Spa en 2003 sur une Porsche GT3.

Pilote Stéphane Ortelli - photo Arnaud Demasier

Pilote Stéphane Ortelli – photo Arnaud Demasier

casque de pilote / drive helmet - photo Arnaud Demasier

casque de pilote / drive helmet – photo Arnaud Demasier

Equipé d’un casque et scotché dans le baquet avec les harnais, c’est parti pour un tour sur le circuit de Magny-Cours. Sorti pleine balle des stands, je comprends clairement qu’il n’est pas venu enfiler des perles ! Les slicks donnent un grip monstrueux à la voiture. Les virages s’enchaînent et les freinages sont impressionnants. M.Ortelli prend même le temps de discuter avec moi à bord tout en restant concentré sur son pilotage. Qui a dit que les hommes ne savaient pas faire deux choses à la fois ? Le tour est bouclé avant même que j’ai eu le temps de comprendre la chance que j’avais d’être installé dans ce baquet. Je vous laisse profiter de cet instant magique et comprendre par vous-même la facilité de conduite de ce pilote exceptionnel.

Onboard R8 LMS GT3 – Stephane Ortelli – Magny-Cours

Audi R8 LMS GT3 -pitlane - profil / side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 -pitlane – profil / side-face – photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 - profil / side-face - photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 – profil / side-face – photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 - avant / front - photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 – avant / front – photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 - circuit / track - photo Arnaud Demasier

Audi R8 LMS GT3 – circuit / track – photo Arnaud Demasier

Retour sur la capitale

Riche en émotions, cette journée se termine par un discours du staff Audi ainsi que la remise d’une photo de notre tour en R8 LMS dédicacé par M.Ortelli.

souvenir - Audi R8 LMS GT3 - onboard - photo Arnaud Demasier

souvenir – Audi R8 LMS GT3 – onboard – photo Arnaud Demasier

Il est temps de reprendre la route direction la capitale. Je me charge de ramener tout le monde en Audi Q7 qui me paraît bien fade surtout en sortie de péage après tout ce que l’on a pu essayer…

J’ai vécu une journée exceptionnelle sur ce circuit avec des voitures diaboliques et entouré de personnes formidables. Encore un grand merci à Audi France de m’avoir fait participer à cette expérience et plus particulièrement à Florian et Vincent !


Source et images :
Arnaud Demasier, RS Photographie



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*