Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Underground » Auto Custom » Liberty Walk Lamborghini Miura : the most Outrageous classic supercar (base GT40 Ford V8) préparée avec audace

Liberty Walk Lamborghini Miura : the most Outrageous classic supercar (base GT40 Ford V8) préparée avec audace

Outrageous au sens scandaleux et monstrueux, tout en ayant ce côté audacieux, extravagant, incroyable, excentrique, délirant. Donc pas du tout outrageux ni outrageant. Avant d’aller plus loin et d’être outré, c’est une réplique – ce n’est pas une vraie Lamborghini Miura – mais l’exercice est à salué – on dirait une vraie Miura style Liberty Walk – avec un moteur Ford Motorsport 302ci V8 sur un chassis replica de Ford GT40.

Liberty Walk?!!

Liberty Walk a été fondé par Wataru Kato à l’âge de 26 ans. L’entreprise a d’abord été exploitée dans un petit parc de véhicules où elle ne pouvait exposer que trois voitures.

Tout au long de son histoire, Liberty Walk est devenu l’un des plus grands noms du tuning automobile. En termes simples, il n’ y a aucune autre marque sur le marché qui soit aussi courageuse, ou qui semble capturer le tempérament de tuning actuel comme cette marque.

LB PERFORMANCE est un fabricant d’accessoires de carrosserie de marque Liberty Walk. Toutes les pièces conçues par LB PERFORMANCE mettent l’accent sur le style attrayant du véhicule, c’est pourquoi non seulement elles introduisent des kits aérodynamiques, mais aussi d’autres pièces comme le spoiler, l’échappement et la suspension pneumatique.

LB WORKS est connue pour être la marque la plus HIGH-END-GRADE dans la gamme des kits de carrosserie LB PERFORMANCE. La philosophie de LB WORKS était basée sur la même philosophie que l’équipe de course NISSAN WORKS des années 70, où l’on utilisait couramment la voiture sport à aile rabaissée. Le concept de LB WORKS était de combiner l’idée et de l’appliquer à la SUPER CAR moderne.

‘Every time the Tokyo Auto Salon or SEMA Show rolls around he’s expected to shock and wow people the world over, just so those same people can then complain about it online. It’s a bit of a vicious circle, but one that the man himself loves to be a part of. He’s turned automotive controversy into an art form and doesn’t care about the noise, the negativity, or the butt-hurt purists. He just wants to have fun with cars and continue building his overfendered empire.’ – Dino Dalle Carbonare, SpeedHunters

Why Liberty Walk Made The Most Outrageous Lamborghini Miura Ever?

Sur leurs pages de médias sociaux, Liberty Walk ont affiché une image mystérieuse de trois voitures sous couvertures sur leur stand au 2018 Tokyo Auto Salon. On pouvait deviner le nouveau kit pour la Lexus LC, le premier kit de carrosserie pour le constructeur japonais Lexus, et une édition spéciale du kit pour la Lamborghini Aventador. Mais curieusement, toute l’attention et les spéculations sont allées à la voiture au milieu.

14h30 le premier jour du Tokyo Auto Salon.

2018東京オートサロン Liberty Walk オープニングセレモニー


いよいよ始まりました、2018年東京オートサロン!!!
今回初披露となるあの!車!車!車!待ちに待った瞬間です。
CGでは事前に公開していた、LEXUS LC500 、Lamborghini Aventador Limited!!さらに、あの名車が!!!!!

C’était l’heure de la voiture du milieu. Alors que les couvertures se détachaient pour révéler ce qui semblait être une Lamborghini Miura noire avec des ailes, il y avait un silence assommé. Il y avait quelques applaudissements de l’arrière mais il était très clair que la foule qui s’était rassemblée autour du stand de la Liberty Walk était choquée.

Liberty Walk Miura - 2018 - front view - photo shooting ready

Liberty Walk Miura – 2018 – front view – photo shooting ready

La Lamborghini Miura est une voiture de sport produite par le constructeur italien Lamborghini entre 1966 et 1973. Lors de sa sortie, c’était la voiture routière de série la plus rapide.


Pour rappel, la Lamborghini Miura c’est comme ceci :


C’était là, une des voitures les plus belles et historiquement importantes jamais fabriquées, sans doute la première supercar moderne, ici affiché dans le style radical de Liberty Walk.

C’est exactement ce que l’entreprise voulait faire. Il s’agit d’une voiture promotionnelle unique.

Toshiro “Toshi” Nishio, Manager at Liberty Walk, explained the story of this curious car to Jalopnik (EN).

Toshiro “Toshi” Nishio, Sales Manager at Liberty Walk, kindly explained the story of this curious car to me.

“Kato-san has always wanted a Miura, but finding one is quite difficult,” he said. That’s understandable—who wouldn’t want a Miura?

“One day Kato-san went to a few random car shops and found a Ford GT40 (replica) for sale. This gave him the idea to make himself a Miura,” Toshi said.

– Toshiro “Toshi” Nishio, Manager, Liberty Walk

De l’idée à la création, il a fallu environ six mois. Ils ont dépouillé la carrosserie de la Ford et ont mis leur propre carrosserie Miura sur le châssis, les ailes supérieures et tout le reste.

Kato-san aurait pu facilement faire cette réplique sans les ailes, mais où est le fun? Comme toujours, il a voulu allier sa passion des voitures classiques japonaises et de l’exotisme européen. De l’extérieur avec la position et les défenses pour distraire l’œil, c’est une réplique assez convaincante.

Alors que le châssis et le moteur proviennent d’une GT40, quelques modifications ont été apportées au moteur.

‘But I personally love the idea behind this and what it represents. Kato-san had a ridiculous idea and actually went out and made it a reality. He doesn’t care what other think, he just wanted a Liberty Walk Miura, dammit. It’s that kind of thinking that fans and customers of Liberty Walk love. People get far too emotional over things.

Liberty Walk knew fully well the polarizing reaction this car would have. Social media on the day exploded with comments on this car ranging from confused to downright offended.

But as they say, all publicity is good publicity.

I just hope this paves the way for more Liberty Walk “icons.” Can you imagine a Liberty Walk Ferrari 250 GTO or Jaguar E-Type? After the Miura anything is possible.’

What should they do next?

– Ken Saito, Jalopnik

Liberty Walk Lamborghini Miura


Liberty Walk Just Wide Bodied a Lamborghini MIURA


Love it or hate it, Kato San continues to pursue what he loves doing and creating.


WIP preview Liberty Walk Lamborghini Miura

Liberty Walk Miura - 2018 - rear - work in progress livery

Liberty Walk Miura – 2018 – rear – work in progress livery

Liberty Walk Miura - 2018 - rear face - work in progress livery

Liberty Walk Miura – 2018 – rear face – work in progress livery

‘The GT40 got its name from being 40.5-inches tall at its roofline, but the LB Miura manages to slash that with a 32.2-inch height. It almost looks like it’s been squashed.’
– SpeedHunters

Pour faire fonctionner l’ensemble de la voiture, le châssis GTD (GTD’s replica of the GT40) de base a été modifié afin de pouvoir accueillir la Miura re-skin, qui a été appliqué en trois parties principales : le toit et le cockpit central ainsi que les portes, les capots avant et arrière suivant.

C’était un exploit de le faire fonctionner, mais le résultat final est certainement autre chose. Vous savez que c’est une réplique de l’un des plus beaux dessins jamais réalisés, mais que c’est aussi un peu amusant.

‘For how beautiful the Miura was, it came out of an era where wheel fitment was weak to say the least. Having wheels tucked deep within the guards was just how things were done in the ’60s, but if you ever wondered how the Miura’s stunning profile would look like if Marcello Gandini was called upon to convert his design into a race car, well, maybe this is one route he could have gone down.’

Up front, a lip spoiler has been added, its design inspired from what the Miura Jota SVR used. Thankfully, there is no wing on the roof, but rather a ducktail extending the rear end upwards into a bit of a spoiler.

Liberty Walk Miura - 2018 - rear wing - work in progress livery

Liberty Walk Miura – 2018 – rear wing – work in progress livery

Liberty Walk Miura - 2018 - rear light - work in progress livery

Liberty Walk Miura – 2018 – rear light – work in progress livery

‘The overfenders aren’t too exaggerated; they’re almost conservative, if that’s even a word I can get away with using here. The rolling stock is pure JDM with the 15×10-inch SSR MKIII front wheels having been tightly wrapped in 205-section Yokohama Advan A050 semi-slicks. To get the fitment just right, 60mm spacers were added to add to the wheels’ -20 offset.’

For a vintage feel, vents were cut into the fenders after the front wheels and then lined with rivets.

Moteur Liberty Walk Lamborghini Miura

Liberty Walk Miura - 2018 - under the hood - engine V8 Ford

Liberty Walk Miura – 2018 – under the hood – engine V8 Ford

‘With the cowl out the way, the ’60s-era Ford Motorsport 302ci V8 this GTD replica came with is revealed. It sits beautifully center stage, hand-curved and welded Wolf headers meeting in the middle and arching outwards through the rear. This is, of course, a Kato-car, so silencers were not required in the exhaust system. Yes, it’s loud.’

Sitting atop the V8 are a quartet of down-draft Weber carburetors, all plumbed in a period correct way without a single modern fitting or braided line in sight.

‘The throttle linkage that operates the eight butterfly valves is beautifully mechanical, and the sort of thing you really want to see in the engine bay of a car like this.’

Sitting perched up on top of the transaxle is possibly the last thing you’d expect to find in a Miura – replica or otherwise. But the Ideal air ride system is what allows the car to be slammed on its belly at the flick of a switch.

Plutôt que de s’atteler à la tâche gigantesque de reproduire le cockpit gainé de cuir de la Miura, le tableau de bord et le cadran de la GT40 récréative restent, le tout couronné d’un volant de course Momo moderne gainé de suédine.

The two narrow leather seats rest right up against the aluminum firewall that separates the cabin from the fury of the carbed V8. The smells and textures just fit so well.

‘Sitting under the bridge section of the Aqua Line, the Miura looked like nothing else I’ve ever seen. A car like this is the equivalent of shouting into a megaphone at the top of your lungs; it’s built to make a statement, get reactions from people, and generate a nod of respect or a growl of anger. It tests us as car people – what you make of it is totally up to you.’

‘One thing is for certain: it follows the Liberty Walk way – doing the unthinkable to cars, since forever.’

– Dino Dalle Carbonare, SpeedHunters

Under the hood GT40 Ford Motorsport 302ci V8

Le GT40 a été produit à l’origine pour gagner des courses de voitures de sport longue distance contre Ferrari (qui a remporté six victoires consécutives au Mans de 1960 à 1965). Le châssis Ford/Shelby #P-1075, qui a gagné en 1968 et 1969, est la première voiture de l’histoire du Mans à remporter la course plus d’une fois, en utilisant le même châssis. À l’aide d’un moteur Ford V-8 américain, d’une cylindrée initiale de 4,7 litres (289 pouces cubes), il a ensuite été agrandi au moteur de 4,9 litres (302 pouces cubes), avec des culasses Gurney-Weslake en alliage conçu sur mesure.

La voiture a été nommée GT (pour Grand Touring) avec le 40 représentant sa hauteur totale de 40 pouces (1,02 m, mesurée au pare-brise) comme l’exige le règlement. Des moteurs Ford V8 de grande cylindrée (4,

2 litres, 4,7 litres et 7 litres) ont été utilisés, comparativement à la Ferrari V12, qui a remplacé 3,0 litres ou 4,0 litres.

Les premières voitures ont simplement été baptisées « Ford GT ». Le nom « GT40 » est le nom du projet de Ford de préparer les voitures pour le circuit international d’endurance, et la quête pour gagner les 24 Heures du Mans. Les 12 premiers véhicules « prototypes » portaient les numéros de série GT-101 à GT-112.

La « production » a commencé et les voitures qui ont suivi, les MkI, MkII, MkIII et MkV (à l’exception des MkIV, qui ont été numérotées J1-J12), ont été numérotées GT40P/1000 à GT40P/1145, et donc officiellement « GT40 ». Le nom du projet de Ford et les numéros de série dissipent l’histoire selon laquelle « GT40 » n’était qu’un surnom.

Under the hood Liberty Walk Miura Ford Motorsport 302ci V8

« Quelques années », plus tard, le bloc Ford Motorsport 302ci V8, Weber carburetors, one-off Wolf headers & exhaust system issue de la GTD Replica GT40 est recouvert de la carrosserie Miura style Libery Walk composé en plusieurs parties.

Liberty Walk Miura - 2018 - engine V8 Ford - photo by Dino Dalle Carbonare - via SpeedHunters

Liberty Walk Miura – 2018 – engine V8 Ford – photo by Dino Dalle Carbonare – via SpeedHunters

Liberty Walk Miura - 2018 - exhaust - photo by Dino Dalle Carbonare - via SpeedHunters

Liberty Walk Miura – 2018 – exhaust – photo by Dino Dalle Carbonare – via SpeedHunters

Design Liberty Walk Lamborghini Miura

Liberty Walk Miura - 2018 - side-face - open hoods - livery Yokohama Advan

Liberty Walk Miura – 2018 – side-face – open hoods – livery Yokohama Advan

Liberty Walk Miura - 2018 - top view - livery Yokohama Advan

Liberty Walk Miura – 2018 – top view – livery Yokohama Advan

Liberty Walk Miura - 2018 - front side-face - livery Yokohama Advan

Liberty Walk Miura – 2018 – front side-face – livery Yokohama Advan


Liberty Walk Miura - 2018 - front-face - Tokyo Auto Show 2018

Liberty Walk Miura – 2018 – front-face – Tokyo Auto Show 2018


Source et images :
Liberty Walk
Photos via facebook.com/LibertywalkLBperformance/

via SpeedHunters

Quotes & Photos by Dino Dalle Carbonare via SpeedHunters



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*