Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Underground » Moto Custom » PRAËM SP3 : de la Honda VTR 1000 Superbike à une œuvre d’art française exceptionnelle

PRAËM SP3 : de la Honda VTR 1000 Superbike à une œuvre d’art française exceptionnelle

La machine unique présenté ici est l’œuvre de PRAËM, firme française à l’avant-garde du dynamique mouvement « custom » du début du 21ème siècle. PRAËM a été fondée en 2014 par deux hommes : Sylvain Berneron, ancien styliste de BMW Motorrad, et son frère Florent Berneron, ancien technicien aérospatial dans l’Armée française. Pour cette première création appelée « PRAËM SP3 » la machine de base est une Honda VTR1000 RC51 SP2 victorieuse en 2000 au Superbike.

PRAËM

PRAËM est une marque créée en 2014 par deux frères, Sylvain (M.A. Designer, ex-designer BMW Motorrad) et Florent (prototypiste, ex-mécanicien aéronautique dans l’armée française) Berneron. Issue d’une longue réflexion en amont, elle a pour but de réaliser des machines sur mesure, faites main dans les règles de l’art. Ce projet, qui a débuté en janvier 2015, se nomme PRAËM SP3. La machine de base est une Honda VTR 1000 RC51 SP2, qui remporta le championnat du monde Superbike en 2000 et termina deuxième en 2001.

« Nous voyagerons dans l’histoire motocycliste pour sélectionner des chassis ou des moteurs mythiques, de par leur noblesse technique ou leur pédigrée en course. Ces machines seront ensuite décryptées, re-dessinées et perfectionnées pour aboutir à des réalisations uniques, élaborées dans un but technique ou esthétique selon le résultat souhaité. »

« PRAËM est une variation stylistique de la racine latine du mot PREMIUM, soit PRÆM. Premium est un adjectif que l’on utilise pour désigner un objet ou un acte d’une qualité exceptionnelle et qui mérite une médaille. Nous n’avons que faire des médailles, mais le choix du nom PRAËM traduit notre volonté de livrer des projets aboutis, d’une grande noblesse technique et s’inscrivant dans un cadre artisanal avec une vraie identité de marque qui reflète nos convictions. »

PRAËM SP3 – Salon de la Moto 2015, Paris


PRAËM SP3

Le projet SP3 de PRAËM commencé en janvier 2015 a été achevé en décembre. L’étude complète et le processus de construction menés en interne ont demandé quelque 4 000 heures de travail dont la reconstruction et la préparation du moteur d’une puissance estimée à 165 ch. Le nouveau réservoir d’essence a une capacité de 12 litres et le poids à sec de la SP3 a été limité à la valeur plutôt basse de 180 kg.

PRAEM SP3 - draft

PRAEM SP3 – draft

PRAEM SP3 - sketch

PRAEM SP3 – sketch

Le moteur de la PRAËM SP3

1000cc 90°V-twin / DOHC / 4 soupapes par cylindre
– Vilebrequin ré-équilibré
– Pistons JE haute compression
– Soupapes titane
– Culasses préparées
– Power Commander
– Filtre à air et RAM air racing
– Ligne d’échappement titane.

PRAEM SP3 - pièces moteur / engine parts

PRAEM SP3 – pièces moteur / engine parts

PRAEM SP3 - bloc moteur / engine part

PRAEM SP3 – bloc moteur / engine part

PRAEM SP3 - bloc moteur / engine part

PRAEM SP3 – bloc moteur / engine part

Le moteur de la RC51 est principalement constitué de magnésium et d’aluminium, by Honda Racing Corporation, la distribution s’effectue grâce à une cascade de pignons plutôt qu’une chaîne ou une courroie classique.

Malgré sa qualité de conception, la machine de série avait quelques faiblesses comparé au modèle d’usine, les freins et les suspensions n’étaient pas aussi performants que le reste du châssis, et surtout le cylindre arrière était enclavé dans le réservoir, créant des problèmes de surchauffe et donc de fiabilité.

Pour résoudre les faiblesses de la partie cycle, les trains roulants de la PRAËM SP3 ont été assemblés avec les meilleurs composants disponibles sur la marché : des jantes en carbone, un freinage radial avec des pistes carbone-céramique, et pour finir, le meilleur train de suspension disponible chez Öhlins, dans une livrée FULL BLACK unique au monde.

PRAEM SP3 - roue avant / front wheel

PRAEM SP3 – roue avant / front wheel

Tran roulant :
– Pneumatiques: PIRELLI Superbike SC2.
– Jantes: ROTOBOX carbone (6,8 Kgs la paire)
– Disques: SICOM carbone-céramique (température optimale de fonctionnement: 450°C)
– Freinage: BREMBO CNC 484/108 et CNC 84 (avec plaquettes céramique)
– Suspensions: ÖLHINS FGR300 et TTX36 (meilleur train de suspension disponible chez Ölhins, dans une livrée FULL BLACK unique au monde)
– Visserie titane sur les masses non suspendues.

La philosophie PRAËM se veut respectueuse de la machine de base, le but étant de réinterpréter et d’améliorer des motos mythiques. La géométrie initiale de la SP2 a donc été conservée.

L’expertise inégalée de Honda Racing Corporation apparaît bien dans la construction de la SP : le moteur est majoritairement construit en magnésium et aluminium et les arbres à cames sont entraînés par des pignons à la place des courroies ou des chaînes.

La philosophie de PRAËM exige que la performance ne doit pas souffrir de compromis et la géométrie du cadre a été préservée. Afin d’améliorer les freins et la suspension, la « SP3 » a été perfectionnée grâce à l’adoption des meilleurs composants disponibles sur le marché : roues ultra légères Rotobox en fibre de carbone, freins radiaux Brembo à disque en carbone-céramique Sicom et suspensions Öhlins, le tout sous une unique livrée « noir/noir ».

Avec le moteur entièrement préparé (toujours en rodage), Praëm espère atteindre 165ch et 125Nm de couple. Le nouveau réservoir a une capacité de 12L et le poids total à sec est de 180Kgs.

Le design de la PRAËM SP3

PRAEM SP3 - work in progress

PRAEM SP3 – work in progress

Etapes de fabrication pour réservoir du projet SP3 :
– Définition des surfaces de référence
– Simulation volumétrique
– Design
– Modelage clay
– Chaudronnerie traditionnelle
– Soudure

Chaque surface est traitée selon sa fonction et tous les éléments mécaniques et structurels sont dissimulés. Des panneaux en aluminium brossé ou en inox déterminent les surfaces ergonomiques et aérodynamique, tandis que la découpe agrandie du réservoir de la SP3 évite la surchauffe du cylindre arrière, problème récurrent sur la SP2. Fabriqués à partir de barres en inox de petit diamètre, les panneaux latéraux du carénage s’inspirent des sculptures de l’artiste coréen de Brooklyn, Seung Mo Park. Ces panneaux servent à canaliser les flux d’air dans le carénage.

PRAEM SP3

PRAEM SP3

PRAEM SP3 - avant / front

PRAEM SP3 – avant / front

PRAEM SP3 - chef d'oeuvre / masterpiece

PRAEM SP3 – chef d’oeuvre / masterpiece

PRAEM SP3 - arrière / rear

PRAEM SP3 – arrière / rear

PRAEM SP3 - dashboard

PRAEM SP3 – dashboard

PRAEM SP3 - rear

PRAEM SP3 – rear

La SP3 se place dans un segment GT (Grand Tourer), le but n’étant pas de faire une pure machine de circuit ou une routière confortable, mais une machine qui vit entre ces deux mondes dans un juste équilibre. Dans l’industrie automobile, l’exemple le plus proche serait une Aston Martin DB9, rapide et puissante, mais à la fois élégante et intemporelle.

Sémantiquement parlant, chaque surface est traitée en fonction de son type de fonctionnement, tous les éléments mécaniques et structurels sont noirs, les surfaces ergonomiques et aérodynamiques font place aux matières brutes dans les tons clairs tels que l’inox, l’aluminium ou l’alcantara, et les pièces de couleurs sont quant à elles ornementales.

L’échancrure sous le réservoir de la SP3 permet l’extraction de l’air chaud à l’arrière du moteur, afin de palier au problème de surchauffe de son aînée la SP2.

Les carénages filaires de 2mm d’inox sont inspirés de l’artiste coréen Seung Mo Park basé à Brooklyn, excepté que ces pièces combinent une fonction sur le projet PRAËM. En variant la densité des fils, la surface devient alors plus ou moins poreuse à la pénétration de l’air, permettant ainsi de laisser passer l’air frais dans le Ram air devant, et d’extraire l’air chaud des radiateurs latéraux.

Le processus complet de design et de fabrication, effectué dans les ateliers Praëm, a requis approximativement 4000 heures de travail.


• Æ15.9 • R&D process achieved #Æ15 #praëm

Une photo publiée par Æ15 (@_praem_) le

– Axe de roue avant / CNC acier
– 3 porte-disues / CNC Aluminium
– Tés de fourche / CNC Aluminium
– RAM air / Aluminium
– Réservoir / Aluminium
– Carénages filaires / inox / 1150 fils / 7,8 Kgs
– Bords d’attaques / Aluminium
– Bulle / Plexiglas (PMMA)
– Araignée / Aluminium
– Boucle arrière / Aluminium
– Support de plaque / Aluminium
– Cadre modifié / Aluminium
– Support de batterie / Aluminium
– Support de sabot / Aluminium
– Sabot moteur / Laiton patiné
– Carters moteur modifiés / Magnesium
– Selle / Aluminium & Alcantara
– Supports de carénages / Aluminium
– Silencieux / Inox
– Pattes d’échappement / Inox
– Garde-boue arrière / Carbone
– Support d’étrier arrière / CNC Aluminium
– Réservoir d’expansion / Aluminium
– Support de montre / CNC Aluminium

Enfin, il existe une passerelle historique entre le monde de l’horlogerie et celui du nautisme, de l’aviation ou de l’automobile. Mais elle est quasi inexistante avec celui de la moto. La prestigieuse marque d’horlogerie TAG Heuer ayant accepté l’invitation de PRAËM de se joindre au projet, sa participation s’est concrétisée par l’intégration d’un chronographe Monaco Calibre 11 produit en série limitée dans le réservoir de la SP3.

PRAEM SP3 - TAG Heuer

PRAEM SP3 – TAG Heuer

La montre est complète, avec son bracelet, pour que le pilote puisse la porter lorsqu’il n’est pas sur la machine. Le chronographe a conservé son bracelet pour que l’utilisateur puisse le porter au poignet quand il quitte sa machine.

Enfin sachez que la moto sera mise en vente par Bonhams, la célèbre maison de ventes aux enchères, au Grand Palais, Paris, le 4 Février 2016.

Inutilisée depuis son achèvement, cette exceptionnelle œuvre d’art motocycliste qui représente une unique opportunité d’acquisition pour un collectionneur avisé, sera tout aussi admirée dans un musée à orientation technique que dans une galerie d’art classique.


Source et images :
PRAEM
praem.fr


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*