Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Business » Hardware & Tech » Samsung Electronics acquiert ($8 billion) Harman pour accélérer sur le marché Automobile #IoT

Samsung Electronics acquiert ($8 billion) Harman pour accélérer sur le marché Automobile #IoT


Voilà, Samsung Electronics a finalisé l’acquisition de Harman International Industries. Selon les termes de l’accord de fusion, les actionnaires de Harman recevront $112,00 par action. Harman fonctionnera comme une filiale de Samsung. Samsung garde la main-d’œuvre de Harman, son siège et ses usines, ainsi que toutes ses marques audio grand public et professionnelles (telle que Harman/Kardon). Il s’agit là de la plus grosse acquisition de Samsung de toute son histoire. L’acquisition de l’équipementier américain spécialisé audio est valorisée à huit milliards de dollars (7,49 milliards d’euros). Samsung confirme ainsi son intérêt pour l’automobile. On peut même dire que Samsung pose ses roues dans l’industrie automobile et devient un acteur majeur. Pour rappel, Harman fabrique des systèmes audio haut de gamme et autres systèmes embarqués pour des constructeurs automobiles. On peut voir l’importance de ce rachat dans le marché de l’automobile, Harman a noué d’importants partenariats avec de grands constructeurs automobiles tels qu’Audi (VW), BMW Group, ou Fiat (FCA) et Cadillac (GM) ou encore Toyota Motors. Samsung, comme tous les géants de la Tech, développe un vif intérêt pour le secteur automobile et peut ainsi faire sa route avec Harman en co-pilote. Debriefing Business.

Harman Kardon ?

L’histoire du groupe commence en 1953 quand le Dr. Sidney Harman et Bernard Kardon créent leur première entreprise à leur nom, Harman Kardon. Leur premier produit est alors une radio FM. Un an plus tard, ils lancent le premier récepteur de radio Hi-Fi conçu particulièrement pour le grand public, le Festival D1000 : un unique boîtier contenant un tuner, un amplificateur, un haut-parleur et des potentiomètres. En 1958, Harman Kardon présente la première radio stéréo, le Festival TA230.

Quand Bernard Kardon prend sa retraite en 1956, Harman lui rachète ses parts avant de céder une partie de l’activité en 1962 pour mieux financer sa nouvelle orientation. Harman a en effet l’idée de vendre séparément les éléments qui constituent les chaînes Hi-Fi. Il rachète en 1969 le fabricant de haut-parleurs JBL, entreprise américaine, créée en 1946 par James Bullough Lansing, spécialisée dans la fabrication d’enceintes acoustiques haut de gamme.

La marque JBL est maintenue et se distingue par ses produits qui sont notamment utilisés dans les studios d’enregistrement, les salles de concert et les festivals en plein air. Ils ont servi aussi à développer le standard audio THX (Lucasfilm / Creative Technology / Razer).

En 1977, Sidney Harman accepte le poste de sous-secrétaire au Commerce que lui propose le président Jimmy Carter. Il revend alors ses actions à une entreprise de Chicago, Beatrice Foods, qui se déleste d’une partie des activités d’Harman Kardon et néglige les autres. La marque Harman Kardon elle-même est cédée à une entreprise japonaise qui sera absorbée par Hitachi. Seuls demeurent la marque JBL et des filiales de distribution.

À l’issue du mandat de Jimmy Carter en 1980, Harman, âgé de 61 ans, décide de reprendre le contrôle de son entreprise. Il s’associe à des financiers et parvient à récupérer 60 % des activités qu’il avait vendues trois ans plus tôt. Le nouveau groupe, basé à Washington D.C. prend le nom d’Harman International.

Samsung Electronics ?

Samsung Electric Industries est créée en tant que filiale du groupe Samsung en 1969 à Suwon, dans la banlieue sud de Séoul. Ses premiers produits sont des appareils électroniques et électriques tels que des télévisions, calculatrices, réfrigérateurs, climatiseurs et machines à laver.

En 1970, le groupe Samsung crée une autre filiale, Samsung-NEC, conjointement avec l’entreprise japonaise NEC, pour la fabrication d’électroménager et d’équipements audiovisuels. En 1974, le groupe s’étend dans le marché des semi-conducteurs en faisant l’acquisition de Korea Semiconductor, l’une des premières usines de fabrication de puces électroniques du pays à l’époque. L’acquisition de Korea Telecommunications, fabricant de commutateurs électroniques, est achevée au début des années 1980.

En 1981, Samsung Electric Industries atteint les 10 millions de postes de télévision noir et blanc fabriqués.

En février 1983, le fondateur de Samsung, Lee Byung-chul, fait une annonce plus tard surnommée la déclaration de Tokyo, dans laquelle il déclare que Samsung se destine à devenir un vendeur de mémoire DRAM (Dynamic Random Access Memory) …mémoire type DDR (Double Data Rate) que l’on retrouve dans les ordinateurs dès les années 90 (puis DDR2, DDR3, DDR4 en 2016), et dans les Smartphones avec mémoire de type LPDDR (Low Power Double Data Rate) dans année 2010 (LPDDR2, LPDDR3, LPDDR4 en 2016), entre autres.

En 1988, Samsung Electric Industries et Samsung Semicondition & Communications fusionnent pour former Samsung Electronics.


Smart Memory for Mobile devices with LPDDR4


As mobile devices begin to offer UHD contents, bigger applications and more functionality, Samsung continues to deliver smart memory technology for a better user experience. The next generation of memory, LPDDR4 offers better performance and low power consumption, thanks to its efficient fabrication process.


Road to Automotive

Le groupe Harman International se développe grâce aux rachats de plusieurs sociétés : Infinity en 1982, Crown en 1985, le Français Audax en 1987, etc. Tout en poursuivant son activité dans le secteur de l’équipement audio, il s’oriente, après l’acquisition en 1982 d’une entreprise spécialisée, vers la production d’autoradios, fournissant notamment BMW, Mercedes-Benz et Harley-Davidson.

La société Harman Kardon, toujours aux mains d’industriels japonais, est rachetée en 1985. À partir des années 2000, son activité s’étend à la fabrication d’enceintes pour ordinateurs et baladeurs audio, de navigateurs GPS et d’accessoires pour l’automobile.

En 1992, à l’âge de 70 ans, Harman prend en main personnellement la gestion de son groupe. Il se sépare de son directeur général, qu’il remplace, et s’installe à proximité des sites de production en Californie. Il regroupe les 21 marques que compte l’entreprise en cinq divisions, puis réorganise le groupe en trois unités : professionnel, automobile et grand public.

Les acquisitions se poursuivent : AKG et Lexicon en 1993, le spécialiste suisse des magnétophones haut de gamme Studer en 1994, l’Allemand Becker en 1995, ou encore le système d’exploitation QNX en 2004.

Pendant ce temps,

En 1994, Samsung s’associe à Nissan Motors pour créer Samsung Motors Inc. En 2000, Renault rachète Samsung Motors et la rebaptise Renault Samsung Motors avec redémarrage de l’activité industrielle et commerciale.


En avril 2007, le groupe Harman accepte la proposition de rachat du consortium formé par Kohlberg Kravis Roberts & Co. et Goldman Sachs pour 8 milliards de dollars. L’opération est terminée fin 2007.

Harman ‘QNX’ Blackberry

En 2010, le groupe Harman a revendu QNX Software Systems à RIM (Research In Motion) maintenant connu sous le nom de Blackberry.

Lors de la première journée du CES 2015, QNX a révélé différentes informations au sujet de ses systèmes d’infotainment et télématiques embarqués. Nous apprenons que le déploiement du système se fait avec succès et pas moins de 50 millions de véhicules en sont équipés. Plusieurs constructeurs de grande renommée tels que Acura, Audi, BMW, Chrysler, Ford, GM, Honda, Hyundai, Jaguar, Land Rover, Maserati, Mercedes-Benz, Porsche, Toyota et Volkswagen sont comptés parmi les clients.


Samsung Electronics

Pour l’année 2007 et début 2008, Samsung est le 3e fabricant mondial de téléphones portables derrière Nokia et Motorola. En 2009, Samsung devient numéro 1 mondial des ventes de téléviseurs, d’écrans d’ordinateur et d’imprimantes laser, numéro 2 des téléphones mobiles et réfrigérateurs, numéro 3 des appareils photo et des aspirateurs. En 2012, Samsung devient simultanément no 1 mondial de la téléphonie mobile, détrônant Nokia alors leader depuis 14 ans sans interruption, et no 1 mondial des Smartphones devant Apple.

En 2009, en termes de parts de marché, Samsung est le premier producteur de mémoire DRAM et le premier producteur de mémoire NAND flash.

Cela signifie que tout comme pour la DRAM, le marché de la NAND Flash est majoritairement dominé par un petit nombre d’acteurs. Samsung et Toshiba contrôlent à eux seuls plus de 70% du marché.

Samsung Electronics & Harman International

Le groupe Harman emploie plus de 30 000 personnes et réalisé un chiffre d’affaires annuel de 7 milliards de dollars pour son exercice clos fin septembre 2016, dont 65% pour une clientèle dans l’automobile. L’entreprise souligne que plus de 25 millions de voitures équipées de ses systèmes audio et d’info-divertissement sont actuellement en circulation.

Samsung Electronics annonce l’acquisition du le groupe Harman le 14 novembre 2016, pour 8 milliards de dollars.

Pour Samsung, Harman est parfaitement complémentaire de ses activités, lui procurant une présence immédiate sur le marché des technologies de connectivité, particulièrement pour l’électronique automobile.

Mars 2017, Samsung a finalisé l’acquisition de Harman, dont le portefeuille comprend des solutions connectées pour l’automobile.

La firme américaine, connue pour son portefeuille dans le domaine de l’audio avec des marques comme AKG et Harman-Kardon, avait fait son entrée en bourse côté sur le NYSE (New York Stock Exchange) en 1986. Harman International en sort dans le cadre de son acquisition par Samsung Electronics. Le groupe coréen a finalisé l’opération après avoir notamment obtenu le feu vert de l’autorité américaine de la concurrence.

Le rachat d’Harman est donc officiellement approuvé par les actionnaires et requiert maintenant le feu vert des autorités antitrust aux États-Unis, en Corée du Sud, en Chine et dans l’Union européenne.

Le montant communiqué le 14 novembre dernier reste d’actualité : à raison de 112 dollars par action, Samsung débourse environ 8 milliards de dollars.

Avec 30 millions de véhicules équipés et des contrats avec la majorité des constructeurs, Harman réalise 65 % de ses ventes dans l’automobile – soit 7 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2016.

Ces technologies accompagneront l’offensive de Samsung dans le secteur du logiciel embarqué, avec l’objectif de combler le retard logiciel (software) pris sur Google (Android Auto) et Apple (CarPlay) et dans le domaine du matériel (hardware) et de l’électronique automobile (Tech) déjà abordé via Connect Auto présenté lors du MWC16.


Samsung Electronics - HARMAN - 2017 - cover

Samsung Electronics – HARMAN – 2017 – cover


Samsung Electronics Automotive ?

« La transaction donnera immédiatement à Samsung une présence significative sur le grand marché en pleine expansion des technologies connectées, en particulier l’électronique automobile, qui a été une priorité stratégique pour Samsung. »

Proposant déjà aux constructeurs automobiles ses semi-conducteurs (NAND & DRAM) pour leurs plateformes connectées, des capteurs d’images CMOS pour leurs véhicules autonomes ou encore des écrans LCD pour leurs tableaux de bord, le groupe espère que sa prise de contrôle d’Harman, qui réalise les deux tiers de son chiffre d’affaires dans l’auto, lui conférera le rang d’acteur incontournable du secteur.

« Le véhicule de demain va vivre la même transformation que le téléphone portable de base, qui est devenu un appareil mobile sophistiqué et intelligent », prédit Sohn Young, le chef de la stratégie du groupe coréen.

« Harman va parfaitement compléter Samsung en termes de technologies, de produits et de solutions. Cette réunion de nos forces s’inscrit naturellement dans la stratégie que nous déployons dans l’automobile depuis quelque temps », a expliqué Kwon Oh-hyun, le PDG de Samsung Electronics.

Samsung n’a jamais prétendu construire lui-même des véhicules autonomes mais multiplie désormais les partenariats pour suivre les évolutions du marché et dessiner ses futures solutions. En juillet 2016, il avait notamment dépensé 455 millions de dollars pour prendre le contrôle de 2% du chinois BYD, très ambitieux sur les voitures électriques autonomes.

En décembre 2015, le groupe Samsung avait d’ailleurs formé une nouvelle entité dédiée au développement de cette activité automobile, où son concurrent historique LG est plus impliqué, notamment grâce à des partenariats avec GM.


Samsung Electronics & BYD

En se liant financièrement à BYD, Samsung Electronics s’ouvrirait plus largement le gigantesque marché chinois des véhicules électriques. Si BYD – ‘Build Your Dreams’ – s’est consacré après sa création en 1995 par Wang Chuanfu – un ingénieur suffisamment visionnaire pour attirer un investissement du fonds Berkshire Hathaway de Warren Buffett – au développement de différents types de batteries, le groupe est devenu dans les années 2000 un acteur important de l’industrie automobile chinoise. Profitant pleinement des généreux programmes de subventions de Pékin en faveur des véhicules électriques, BYD a fabriqué l’an dernier 58 000 des 331 000 véhicules électriques ou hybrides commandés en Chine.

via www.lesechos.fr/18/07/2016/


Samsung Electronics & Magneti Marelli

Samsung & FCA: evaluating options

Fiat Chrysler Automobiles is evaluating options for its car-parts unit Magneti Marelli, including a Ferrari-style spinoff, after talks with Samsung Electronics Co. over a partnership broke down amid the Korean company’s smartphone crisis, according to people familiar with the matter.

via bloomberg


Samsung & FCA: talks over acquisition

Samsung Electronics is still in talks over the acquisition of Magneti Marelli, a component subsidiary of Italian automaker Fiat Chrysler Automobiles (FCA).

According to electronics industry sources on March 1, Samsung Electronics, which reportedly stopped negotiations with FCA on the takeover of Magneti Marelli after it acquired Harman International at the fourth quarter last year, is still in talks over the deal.

An official from the industry said, “As Samsung Electronics Vice Chairman Lee Jae-yong is a board member of Exor, a holding company of FCA, the two companies maintain an amicable relationship. The two are narrowing the gap little by little.”

He also added, “Samsung Electronics is planning to sweep shares in the automotive electronics component market. The acquition of Harman is just the beginning of its plan and the company can embrace more companies if it is necessary.”

Samsung Electronics and FCA are reportedly engaging in a tug-of-war on the acquisition price. Samsung Electronics offered 1 trillion won (US$884.96 million) for Magneti Marelli, but FCA asked 3 trillion won (US$2.65 billion). However, the negotiations for the deal were pushed back on the priority list after Samsung Electronics took over Harman and Choi Soon-sil gate broke out right away. As the special prosecutor ended its official investigation on the 1st as scheduled, Samsung is planning to fill up the absence of the management at a rapid pace.

Meanwhile, Magneti Marelli designs and produces infotainment, telematics, lighting and suspension systems and it is one of the world’s top 30 car components producers.

via businesskorea.co.kr/english/


Samsung Electronics Completes Acquisition of HARMAN

SEOUL, KOREA AND STAMFORD, CONN., MARCH 10, 2017 – Samsung Electronics Co., Ltd. (“Samsung”) today announced it has completed the previously announced acquisition of Harman International Industries, Incorporated (“HARMAN”). Under the terms of the merger agreement, HARMAN stockholders will receive $112.00 per share in cash. The completion follows the satisfaction of all conditions to the closing of the transaction, including approval of the transaction by HARMAN stockholders and receipt of all necessary regulatory approvals in the United States and certain foreign jurisdictions.



“Today is a historic moment for us. The close of this transaction opens the door to create substantial growth opportunities and deliver greater benefits for customers worldwide. We see transformative opportunities in the car – and a future which seamlessly connects lifestyle across automotive, home, mobile and work.

Samsung’s and HARMAN’s leadership in these spaces perfectly positions Samsung to be the preferred partner to our OEM customers. In addition, bringing together HARMAN’s iconic audio brands and capabilities paired with Samsung’s leading display technologies will deliver enhanced audio and video experiences to consumers and professional end markets. And most importantly, we are enthusiastic about our common vision, the similarities in our culture of innovation, and the added value we can create for customers.

We look forward to working with all of HARMAN’s employees to execute on our vision.”

– Young Sohn, President and Chief Strategy Officer of Samsung Electronics & Chairman of the Board HARMAN

“We are excited to have completed the transaction, which provides compelling cash value to our stockholders, benefits our customers and provides new opportunities for our employees. Samsung shares our commitment to our customers and our culture of speed, innovation and execution.

Samsung provides HARMAN with the scale, platform and complementary technologies to accelerate growth and extend our global market leadership in automotive, smart audio and connected technologies. Recognizing the importance of partnerships in an increasingly connected world, particularly in automotive, we are poised to leverage our combined teams and resources to produce even greater value for our customers.

Working closely with automakers and other technology companies, Samsung and HARMAN will define – and drive – the future of automotive.”

– Dinesh Paliwal, President CEO, HARMAN


In connection with the completion of the transaction, HARMAN’s common stock will cease trading prior to market open on March 13, 2017 and will be delisted from the New York Stock Exchange.

HARMAN will operate as a standalone Samsung subsidiary, overseen by a Board of Directors led by Mr. Sohn. Mr. Paliwal will remain CEO of HARMAN, leading the Company with his management team, and will continue to serve as a member of its Board. Samsung is retaining HARMAN’s work force, headquarters and facilities, as well as all of its consumer and professional audio brands.



Source et images :
Samsung Electronics, HARMAN International



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*