Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Business » Hardware & Tech » PayCar start-up #Fintech #VO (1,3M€ avec BNP) en pôle position rejoint l’accélérateur Leboncoin

PayCar start-up #Fintech #VO (1,3M€ avec BNP) en pôle position rejoint l’accélérateur Leboncoin


1er mars 2017, Le groupe Leboncoin fait une grande annonce dans le monde des entreprises type start-up avec la proposition d’une structure d’accompagnement dénommé « L’Accélérateur ». Ainsi, Leboncoin.fr, connu comme étant le portail de petites annonces leader en France, ouvre un accélérateur pour « aider les start-up à passer au stade supérieur, et ce, grâce à notre audience, nos experts et notre accès à l’international ». Dans l’année 2016, PayCar une start-up visant à « simplifier et sécuriser le paiement de voitures d’occasion » qui a évolué au sein de « l’Accélérateur Fintech by L’Atelier BNP Paribas » a levé 1,3 million d’euros @BNPParibas. Début mars, PayCar annonce avoir rejoint L’Accélérateur Leboncoin. Revenons un instant via une synthèse du marché Véhicules d’Occasion puis découvrons la route de @PayCar la start-up spécialisée Fintech sur le marché du VO, arrivée en P1 au sein de L’Accélérateur @Leboncoin.

PayCar & BNP Paribas Team up

En novembre 2016, le Groupe BNP Paribas, via la Banque de Détail en France, BNP Paribas Cardif et BNP Paribas Personal Finance, prend part à la première levée de fonds de la start-up PayCar, pour un montant de 1,3 million d’euros.

PayCar ?

PayCar est une start-up, du secteur de la Fintech, proposant un service innovant et sécurisé pour le paiement des véhicules d’occasion.

La Fintech, mix des termes « finance » et de « technologie », est un domaine d’activité dans lequel les entreprises utilisent les technologies de l’information et de la communication pour livrer des services financiers de façon plus efficace et moins couteuse.

Marché du véhicule d’occasion en 2016

PayCar centre sa communication sur les véhicules d’occasion.

Dans l’absolu, ce marché est déjà important : il s’est vendu plus de 5 millions d’autos d’occasion par an en France sur les dix dernières années, dont 65 % entre particuliers, avec un montant moyen de 7 325 euros (contre 19 097 pour le neuf, qui en est à environ 2 millions de voitures).

D’après les chiffres fournis par AutoScout24 via Auto Infos, le marché du véhicule d’occasion enregistre un nouveau volume record de 5,6 millions d’unités, soit une progression de +1 % par rapport à 2015.

Avec un total de 5 617 791 véhicules immatriculés en 2016, ce marché enregistre une progression de +1 %. À noter que les motorisations diesel représentent encore 66,6 % de ce marché.

Le marché de la vente de véhicules se divise en 2 segments : les VN (Véhicules Neufs) et les VO (Véhicules d’Occasion).

Le rapport VO/VN s’établit à 2,79 pour l’ensemble de l’année 2016. Ce rapport était de 2,9 en 2015. À noter que les particuliers n’achètent que 49,3 % des véhicules neufs mis en circulation, ce qui porte le rapport VO/VN à 5,6 en réalité.

Après une stabilisation en 2014, le rééquilibrage diesel-essence se confirme en 2016. Les motorisations diesel représentent 66 % du marché de l’occasion contre 68 % en 2014. Les motorisations hybrides et électriques, quant à elles, continuent leur progression avec des évolutions respectives de +35,6 % et +22,2 % avec des volumes qui restent tout de même très faibles.

La tendance vers des immatriculations de véhicules d’occasion de plus en plus âgés s’est confirmée en 2016 avec une progression de +10 % des véhicules âgés de plus de 16 ans. À noter que les véhicules d’un an et moins progressent de +4,9 % ce qui doit représenter en fin de compte la progression des ventes VO des professionnels sur cette année 2016 et pour cette classe d’âge. À noter toutefois que le segment des véhicules entre 2 et 5 ans, cœur de marché des professionnels également, recule de -2,8 %.

Le succès du SUV très important au niveau du VN se confirme également sur le marché VO puisque la progression de ce segment est de +16,6 % en 2016.

Au niveau géographique, la proportion d’achat de VO dans les régions rurales est beaucoup plus importante que dans les grandes agglomérations.

Extrait source Nouveau record pour le marché du véhicule d’occasion en 2016, via auto-infos.fr


PayCar au départ

Fondée en mars 2015 par Vincent-Marty-Lavauzelle et Mike Waldman, PayCar offre une solution de paiement pour l’achat et la vente de véhicules d’occasion entre particuliers, une alternative simple et sécurisée aux chèques de banque. Acheteurs et vendeurs sont vérifiés avant la transaction, l’acheteur crédite son compte PayCar puis, le jour de la transaction, paie instantanément le vendeur en quelques clics depuis son smartphone.

Incubée en mars 2016, au sein de l’Accélérateur Fintech by L’Atelier BNP Paribas, PayCar a travaillé étroitement pendant 4 mois avec BNP Paribas Cardif. Cette période a été très bénéfique aussi bien pour BNP Paribas Cardif que pour PayCar, ce temps permettant d’identifier la zone de valeurs communes et les nombreuses opportunités pour l’ensemble du Groupe.

La solution conçue par PayCar est apparue comme un complément particulièrement intéressant pour garantir un service complet aux acheteurs et vendeurs de voitures d’occasion. Le client pourra être accompagné, entre autre, par la Banque de Détail avec le chèque de banque digitalisé, l’assurance auto via BNP Paribas Cardif et le crédit à la consommation avec BNP Paribas Personal Finance.

C’est après avoir lui-même vendu sa voiture à un particulier que Vincent Marty-Lavauzelle a décidé de créer PayCar :

« Notre service répond à un besoin car le paiement d’un véhicule d’occasion est une véritable source d’anxiété pour le vendeur et peut compliquer inutilement la transaction pour l’acheteur.

Nous nous positionnons comme un tiers de confiance qui vous accompagne et vous rassure Avec PayCar, notre objectif est d’offrir un proposer un nouveau standard de paiement pour l’achat le plus important d’un foyer après le logement.. »

– Vincent Marty-Lavauzelle, PayCar


Présentation vidéo PayCar


PayCar est un moyen de paiement sécurisé pour voiture d’occasion.

PayCar a été élue dans les 3 startups auto de l’année 2015 lors des Internet AutoBiz Award. PayCar a reçu Le Prix RB Innovation 2016, organisé par Revue Banque en partenariat avec la Fédération bancaire française (FBF).

PayCar lève 1,3 million d’euros avec BNP Paribas

Cette collaboration en équipe prend un nouveau tournant avec une première levée de fonds de 1,3 million d’euros. Cette prise de participation minoritaire vise à financer et accompagner le développement de la start-up, en s’appuyant sur les atouts et connaissance du marché cible par le Groupe BNP Paribas. En effet, l’achat du véhicule est la deuxième dépense la plus importante d’un ménage après celle consacrée au logement. Conformément à la stratégie d’open innovation du Groupe, cet accord n’entraine aucune exclusivité.

« Dans le cadre de sa politique d’open innovation, le Groupe BNP Parisbas développe, depuis plus de 3 ans, en Europe et aux USA ses écosystèmes d’incubation et d’accélération de Fintechs pour accompagner notre transformation vers la construction de la banque digitale de demain.

Notre collaboration avec PayCar en est une excellente illustration. Notre investissement a un double objectif : aider PayCar à se développer commercialement et nous préparer à la digitalisation du chèque de banque. »

– Jacques d’Estais, Directeur Général Adjoint et Responsable d’International Financial Services, BNP Parisbas

« Cette levée de fonds a un double impact pour PayCar. Elle va nous permettre d’aller encore plus vite en nous structurant. Le partenariat avec BNP Paribas va également nous permettre d’accélérer l’adoption du service et notre croissance au niveau commercial. Notre objectif est d’imposer à terme PayCar comme un standard de paiement pour tous les véhicules d’occasion.»

– Vincent Marty-Lavauzelle, Président de PayCar

En janvier 2017, PayCar communique que l’Application compte déjà plusieurs milliers d’utilisateurs, et plusieurs millions d’euros de transactions sont passées par sa plateforme.

Le service paycar.fr a été reconnu par les professionnels de l’auto puisque PayCar a été élu service numéro 1 pour faciliter la vie des automobilistes par AutoPlus, figure dans le top 3 des Appli auto par TF1 Auto Moto.


PayCar : un service pour particuliers et professionnels

L’entreprise PayCar souhaite modifier l’expérience de chaque automobiliste lors du changement de véhicule. L’objectif des dirigeants est clair : il s’agit d’en finir avec le chèque de banque. « La méfiance, le stress, les différentes vérifications à effectuer … PayCar, c’est la possibilité de répondre à toutes ces problématiques en un tir groupé ! ».

Si, pour atteindre son objectif, PayCar s’adresse aux particuliers, l’entreprise noue parallèlement des partenariats avec différents acteurs professionnels : garagistes, concessionnaires, sites de petites annonces… Tous les retours aident à créer le service parfait.

« Les professionnels ont une vision beaucoup plus large et précise de l’environnement de l’occasion. Notre service est aujourd’hui disponible pour les professionnels qui désirent un outil pour simplifier la gestion de leur paiement. Grâce à eux, nous l’améliorons chaque jour pour qu’il remplace le recours au chèque dont la gestion n’est pas toujours optimale . Nous sommes persuadés que le fait de rééquilibrer la balance apportera une confiance et une sérénité tant entre particuliers que face à des professionnels… Tout le monde y gagnera. »

Extraits source PayCar : la nouvelle façon de payer son véhicule d’occasion, via blog-vo-infos.fr


Pendant ce temps,

Fin février 2017, le groupe Leboncoin a annoncé le lancement de son accélérateur de start-up pour « les aider à passer au stade supérieur » en s’appuyant sur son audience et son accès à l’international. Leboncoin, connu comme le portail de petites annonces, leader en France, propose ainsi de soutenir des start-up en lien avec ses activités.

Leboncoin ?

Leboncoin.fr est créé en 2006 d’un partenariat entre le groupe média Spir Communication (émanation du groupe Ouest-France) et l’éditeur norvégien Schibsted. Il s’agit d’une déclinaison du site suédois Blocket.se, créé par l’informaticien Henrik Nordström en 1996. C’est un site de petites annonces permettant la publication d’annonces de vente de tous objets, celles-ci étant accessibles par tout le monde sans inscription préalable.

« D’une certaine façon, Le Bon Coin est au XXIe siècle ce que la foire était au Moyen Âge. À cette époque, il n’y avait pas tellement de boutiques, ni en ville ni à la campagne. Le grand centre où les gens se procuraient de tout, c’était les foires.

J’analyse plutôt l’essor du Bon Coin comme une expression de la « débrouillardise » française. C’est cet état d’esprit qui a attiré un nombre incalculable de gens vers Paris très tôt.

Le site démocratise l’acquisition de produits dont une grande partie du prix peut être liée aux intermédiaires. Il propose un retour à la vie de qualité médiévale, avec convivialité et entraide. Il apparaît également très efficace sur le marché de l’immobilier, de l’automobile et de l’emploi, ce dernier point étant particulièrement important actuellement. »

– Jacques Le Goff, historien médiéviste français – citation via Le Monde, 2013 –

Le 22 septembre 2010, Spir Communication cède ses 50% de parts du site à son partenaire, la société norvégienne Schibsted par ailleurs copropriétaire du quotidien d’informations générale gratuit 20 minutes avec sa maison mère le Groupe SIPA – Ouest-France.

Leboncoin.fr est aussi le onzième site le plus visité en France en 2009 puis le sixième site en 201310, et ce devant eBay. D’après l’enquête Médiamétrie d’octobre 2012, leboncoin.fr serait le deuxième site Web le plus populaire en France en temps passé, derrière Facebook mais devant Google.


Nouvelle identité visuelle pour Leboncoin

Au 9 février, l’article intitulé « leboncoin, 10 ans et toujours innovant » publié par l’ADN revient sur la conférence de presse du groupe Leboncoin qui a eu lieu le 8 février 2016. Le site leboncoin.fr présente un nouveau logo et une refonte des pages pour ses 10 ans.

Aujourd’hui, le site fête ses 10 ans et son directeur Général, Antoine Jouteau, était fier hier de présenter les chiffres lors de la conférence de presse :

23 millions d’utilisateurs chaque mois, 26 millions de produits référencés, 800 000 nouvelles annonces chaque jour, 9 milliards de pages vues par mois. Son succès, il le doit au fait que le site est « gratuit, simple d’utilisation, rapide et offrent des solutions de proximité, diverses (60 univers) et un engagement qualité. Leboncoin est en plus un formidable créateur de lien social. Deux millions de français se rencontrent chaque jour grâce au site ».

2016, sera l’année du changement pour leboncoin.

« Nous entrons dans une phase d’accélération. Notre logo perd son cube et son .fr pour un autre plus moderne. Il est important que notre site, en restant simple et de proximité, soit synonyme d’innovation. » – Antoine Jouteau, CEO Leboncoin.fr

Entre autres changements, le design est plus épuré, le fond d’écran jaune passe au gris clair (à noter qu’en 2006, la qualité des ordinateurs n’était pas celle d’aujourd’hui : le jaune avait donc été choisi pour éviter aux utilisateurs d’abimer leurs yeux), les blocs ont été réaménagés et des cartes intégrées. Leboncoin opère également un grand virage sur le mobile avec un affichage en responsive design, un service de messagerie et un compte personnalisé.

« Aujourd’hui, 55% des consultations passent par le mobile et gagne un point par jour. Fin 2016, nous espérons que ce chiffre passera à 65%. 18 millions d’applications ont déjà été téléchargées à ce jour. » – Antoine Jouteau, CEO Leboncoin.fr

En outre leboncoin est convaincu du rôle sociétal qu’il peut jouer pour fluidifier le marché de l’emploi. Le site a ainsi défini de nouveaux services adaptés à chaque catégorie de recruteurs pour couvrir tous les besoins indispensables du marché. Il propose un nouvel outil publicitaire sur mesure pour les entrepreneurs : l’atelier business.

Citations et Extraits source l’leboncoin, 10 ans et toujours innovant, via l’ADN


Le Groupe leboncoin présente L’Accélérateur

Le Groupe leboncoin a lancé début 2017 son Accélérateur. Celui-ci propose un programme d’accompagnement d’une durée de 6 mois minimum à destination de startups à fort potentiel et présentant des synergies avec leboncoin.

Ce programme a pour but de soutenir des startups dans leur phase de développement. Il comprend entre autres l’hébergement dans leurs locaux, du coaching avec des équipes en interne et l’acquisition d’utilisateurs via différents leviers (publicité, emailing, réseaux sociaux). Le package proposé est flexible en fonction des besoins des startups. Il est valorisé via un système de BSA AIR (Bon de Souscription d’Action Accord d’Investissement Rapide, cf. leblogdudirigeant.com) …donnant la possibilité au boncoin de prendre une prise de participation minoritaire.

Extraits Le Groupe leboncoin présente L’Accélérateur, via ladn.eu


Il y a 10 ans, 2 entrepreneurs lançaient leboncoin, inspiré de Blocket, site suédois appartenant au groupe Schibsted.

Aujourd’hui, plus de 500 personnes font vivre leboncoin, réparties entre Paris, Montceau-les-Mines et Reims. leboncoin est le 5ème site français et l’application la plus téléchargée en 2015. (Médiametrie, Juin 2016 ; App Annie – 2015)

Nous souhaitons mettre nos 10 ans de croissance exceptionnelle au service de startups afin de les aider à passer au stade supérieur, et ce grâce à notre audience, nos experts et notre accès à l’international.

– Leboncoin

Le groupe propose à « uniquement 2 ou 3 start-up pendant la même période » d’intégrer ses locaux du Xe arrondissement. Pour candidater, les start-up doivent évoluer dans un secteur développé par Leboncoin (auto, immobilier, services…) ou dans une de leurs expertises (marketplace, paiement, data…)

Leboncoin mettra à leur disposition son panel de bêta-testeur et, via des campagnes de publicité sur son site, à ses 24 millions d’utilisateurs quotidiens et son accès à l’international avec le fonds d’investissement Schibsted Growth.

l’équipe doit comporter au moins 5 personnes, « avoir un fort potentiel de croissance à l’international » et un « proof-of-concept validé ». Les start-up doivent aussi être financièrement autonomes et ne pas être en phase de levée de fonds.

Depuis le 1er mars et jusqu’au 14 mars, les candidatures sont ouvertes. PayCar est la première start-up à rejoindre l’accélérateur.


PayCar en pôle position au sein de l’accélérateur Leboncoin

PayCar - Leboncoin - 2017 - team up - cover

PayCar – Leboncoin – 2017 – team up – cover

« Nous sommes ravis de bénéficier du soutien du numéro 1 français des petites annonces de ventes de véhicules entre particuliers avec plusieurs millions d’annonces auto et moto déposées chaque année.

Le soutien du groupe Leboncoin devrait donc fortement nous aider à développer la notoriété de notre service auprès de tous les particuliers qui ont besoin d’une solution de paiement sécurisante lorsqu’ils vendent leur véhicule. »

– Vincent Marty Lavauzelle, CEO PayCar

Outre l’hébergement dans les locaux du groupe, la start-up parisienne bénéficiera de l’acquisition utilisateurs du groupe (soit près de 24 millions de visiteurs uniques et 20 millions de comptes particuliers qualifiés) pour des moyens de promotions.

Source et images :
PayCar, group.bnpparibas, Leboncoin

Merci à Céline, Team PayCar d’avoir contacté le Team DESIGNMOTEUR


Revue de presse & synthèse by DESIGNMOTEUR Business



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*