Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Auto » News » BMW M8 GTE : objectif mission Le Mans 2018 avec moteur V8 TwinTurbo 4.0L de 500 ch.

BMW M8 GTE : objectif mission Le Mans 2018 avec moteur V8 TwinTurbo 4.0L de 500 ch.


Après avoir effectué ses premiers tours de roues en livrée camouflage lors de différentes séances de tests cet été, l’inédite BMW M8 GTE a été officiellement présentée en septembre 2017 au Salon de Francfort, of course, comme pour faire écho à la version civile dénommé BMW 8-series Coupé en préparation. Ces jours-ci, il y en a qu’ils l’on vue à Daytona.

BMW M8 heritage

BMW M8

Ce modèle sera le premier de l’histoire de la marque à prendre la dénomination M8, puisque le projet initialement prévu sur le modèle des années 90 avait été remisé… au profit du développement moteur pour la McLaren F1 powered by BMW nom de code S70/2.

Mais malgré les similitudes évidentes – qui deviennent encore plus évidentes lorsque l’on sait que les moteurs V12 M8 et F1 partagent exactement le même alésage et la même course, ce qui fait qu’ils ont tous deux des déplacements identiques de 6064 cc – les voitures ne partagent pas le même moteur.

Le prototype, en livrée rouge pastel, avait une grande prise d’air sur le capot avant, les phares avant non plus rétractables mais incorporés dans les phares supplémentaires inférieurs, et les pare-chocs avant avec de grandes prises d’air qui avaient pour fonction de refroidir le moteur au mieux. En ce qui concerne le moteur S70/1, avec une architecture à 12 cylindres disposés à 60° en V d’environ 6 litres avec une puissance maximale de 558 ch.

En 1984, BMW a commencé à créer ce qui allait occuper une place de choix au sommet de sa gamme. Un coupé haut de gamme de luxe et de performance avec une allure irrésistible. Et en 1989, elle a été dévoilée au monde entier au Salon de Francfort : la BMW Série 8.

BMW M8 Prototype review by gtboard


BMW M8 Prototype BMW M Garching: important step towards McLaren F1 engine

Cependant, le moteur de la M8 n’était pas seulement radicalement différent de celui de la 850i grâce à l’augmentation de la cylindrée supplémentaire et à un train de soupapes plus perfectionné – il avait un système d’admission de carbone beaucoup plus grand coincé à l’avant du moteur pour alimenter d’énormes quantités d’air dans un collecteur de carbone. L’ensemble du système était tellement volumineux et encombrant que le fait de l’installer sous le capot de la Série 8 était une sorte de casse-tête – dont une partie a été soulagée par l’installation d’un capot bombé sur la voiture.

Pendant ce temps là, Gordon Murray se rapproche de Paul Rosche, motoriste BMW, qu’il connaît bien pour avoir travaillé avec lui du temps de sa période Brabham en F1.

BMW qui venait d’abandonner son projet de M8, une super série 8 dotée d’un V12… BMW cède donc l’exclusivité de ce V12 à McLaren Cars pour sa F1. Ce moteur est tout simplement exceptionnel et présente des caractéristiques formidables : 6 litres de cylindrée, plus de 600 ch !

Le moteur V12 S70, retravaillé avec une culasse 48 soupapes, avait un temps été envisagé pour prendre place dans la McLaren F1, mais le designer Gordon Murray trouva que le moteur était trop long et trop lourd. Le moteur fut une nouvelle fois retravaillé dans une version encore plus puissante de 627 ch pour équiper la McLaren F1. Ce V12 ‘S70/2′ pèse 266 kilos et le bloc V12 développe 627 ch. C’est donc légèrement plus lourds que voulu mais avec davantage de chevaux de puissance développés.

Paul Rosche, motoriste chez BMW, conçoit spécialement à l’attention de la McLaren F1 un V12 de 6,1 litres tout en aluminium, compact et ultramoderne, avec calage variable de la distribution, 12 papillons de gaz individuels et une lubrification par carter sec.

Gordon Murray then approached BMW, which took an interest, and the motorsport division BMW M headed by engine expert Paul Rosche designed and built Murray a 6.1 L (6,064 cc) 60-degree V12 engine called the BMW S70/2.


Etant donné que les dirigeants de la marque BMW, à l’époque, ne voyaient pas de marché pour ce type d’engin, le projet M8 fut abandonné et resta au stade de prototype très abouti. Il n’a même pas eu l’occasion d’être révélé à la presse.

Des années après plus tard, un jour, BMW ressorti le concept M8 de ses garages secrets et la présenta à certains journalistes dans son musée dédié à Munich.

Différents éléments de la carrosserie ont été partagés avec la Série 8 850 Csi. Outre l’absence des feux escamotables, la belle sportive se démarquait néanmoins par un capot bombé, un bouclier avant exclusif, des jantes en carbone et par des écopes permettant de refroidir les disques de frein arrière.

L’habitacle se voulait naturellement dépouillé et adoptait deux sièges baquets Sabelt.

Derrière sa robe rouge, cette M8 cachait le fameux somptueux V12 (S70/1) de 6064 cc, développant 550 ch. Ce bloc fut ensuite retravaillé pour se loger dans les entrailles de la 850 CSi en tant que S70B56 civil (5576 cc pour 380 ch.), sous sa forme S70/3 course (5990cc pour 588 ch.) pour BMW V12 LM.

S70 = 5576 cc, 380 hp, 24V, 1992 BMW 850CSi
S70/1 = 6000 cc, 550 hp, 48V, 1990 BMW M8 prototype
S70/2 = 6064 cc, 627 hp, 48V, 1993 McLaren F1
S70/3 = 6064 cc, 635 hp, 48V, 1996 McLaren F1

Avec un poids total de 1100 kg, cette M8 offrait un rapport poids/puissance de seulement 2 kg/ch, un chiffre étonnamment impressionnant pour l’époque si l’on regarde le poids de la 850 Csi (1865 kg), et au regard de la récente P15 aka McLaren Senna 2018 avec son excellent 1,5 kg/ch.

Ce rapport poids/puissance exprimé en kg/ch se calcule en divisant le poids de la voiture par la puissance délivrée par le moteur. Plus le rapport poids/puissance est faible, plus la voiture est performante et efficient.


The BMW 8 Series. E31.


The BMW 8 Series was an entirely new class with V8 or V12 engines, built from 1989 to 1999. It was the most expensive BMW model of that time. The BMW 8 Series included several inventions such as twelve cylinder engine or steering linked rear suspension. It had a very aerodynamic shape and was the first car with a drag coefficient of less than 0.3.

La BMW Série 8 est une gamme de coupés Grand Tourisme conçus par le constructeur automobile allemand BMW. Il n’en existe qu’une seule génération, connue sous le code E31. Positionnée haut-de-gamme, la Série 8 fait, à sa sortie, figure d’avant-gardiste en termes de luxe et de confort.

Dessinée par Claus Luthe, elle est commercialisée à l’automne 1989, la 850i — deuxième voiture de la marque à être dotée d’un moteur V12 — sera pendant un temps la seule déclinaison de la Série 8. À l’automne 1992, la 840Ci à moteur V8, moins onéreuse, vient étoffer la gamme pour rendre la Série 8 plus accessible. Enfin, une version plus sportive préparée par Motorsport, la 850CSi, complétera l’offre à partir de 1992.

Les voitures les plus célèbres dessinées par Claus Luthe dans les années 1960 furent notamment NSU Ro 80, Audi 50, Audi 100 C2, Audi 80 B2, BMW Série 5 (E28 et E34), Série 3 (E30 et E36), Série 7 (E32), avec Ercole Spada ou série 8 (E31) avec Klaus Kapitza.

In early 1984 Kapitza has been recruited by Luthe to BMW; he became the head of the Exterior III Studio, he inked one of the most important cars in the BMW history – E31 8 series (1989); the BMW wheels he designed as well as some technical solutions (u-shaped rollover bars for a convertible) were patented in the US; Kapitza led for some time BMW Forschung und Technik design studio, created in 1985 lab to point to the new directions in car design;


BMW Motorsport heritage

BMW Motorsport revient au Mans avec la FIA WEC en 2018.

La dernière fois qu’une voiture de course BMW a été présentée sur la grille de départ, c’était en 2011, avec la BMW M3 GT2. Un an auparavant, la BMW M3 GT2 Art Car de Jeff Koons (USA) avait attiré l’attention sur le dernier chapitre de l’histoire de la BMW Art Car Collection au Mans. Parmi les voitures BMW Art Cars qui avaient déjà démarré au Mans, citons la BMW 3.0 CSL d’Alexander Calder (USA, 1975), la BMW 320i conçue par Roy Lichtenstein (USA, 1977) et la BMW M1 d’Andy Warhol (USA, 1979).

La plus grande heure sportive de BMW Motorsport au Mans a eu lieu en 1999, lorsque Yannick Dalmas (FRA), Joachim Winkelhock (GER) et Pierluigi Martini (ITA) ont remporté la victoire au classement général dans une BMW V12 LMR. Le McLaren F1 GTR, propulsé par un moteur BMW, avait déjà triomphé au Circuit de la Sarthe en 1995.

La première fois qu’une autmobile BMW a démarré aux 24 Heures du Mans, c’était en 1939, quand une BMW 328 s’imposait dans la catégorie après 236 tours de course. Après 1972, les voitures BMW s’alignent régulièrement au classique de l’endurance.

BMW Motorsport revient au Mans avec la FIA WEC en 2018 avec la BMW M8 GTE.

#MISSION8

BMW Motorsport a présenté son nouveau modèle haut de gamme destiné à la scène GT internationale au Salon International de l’Automobile de Francfort-sur-le-Main : la BMW M8 GTE.

Avant la mise à disposition de la BMW 8 Series Coupé, la voiture de course participera à l’épreuve sur piste la saison prochaine, y compris au Championnat du Monde d’Endurance (FIA WEC). C’est avec cette série que BMW Motorsport fera également son retour aux légendaires 24 Heures du Mans.

En tant que telle, la BMW M8 GTE sera associée à la fois à une technologie innovante et de pointe et à des décennies de tradition dans le sport automobile.

À l’IAA 2017, la nouvelle voiture a été exposée dans une livrée BMW M Motorsport, conçue spécialement pour cette occasion, donnant un aperçu visuel des choses à venir en 2018. Il reflète l’étroite relation entre le développement des véhicules de série et le sport automobile, et souligne une fois de plus le degré auquel BMW Motorsport et BMW M font partie.

A new mission – BMW Motorsport


2018 will see us kicking off an all new mission. We call it… #MISSION8. See for yourself.

Le lancement de la BMW M8 GTE s’est déroulé avec succès le 1er juillet 2017 à l’usine BMW Group de Dingolfing – l’endroit même où sera fabriqué le modèle de production de la nouvelle BMW Série 8.

Le lien étroit entre production et course automobile est l’une des pierres angulaires du développement de la BMW M8 GTE. Les connaissances acquises lors des sorties de course avec la nouvelle voiture à la FIA WEC et le championnat IMSA WeatherTech SportsCar Championship (IWSC) en Amérique du Nord seront directement intégrées dans le développement du modèle de production, qui se déroule parallèlement au projet de sport automobile.

“The BMW M8 GTE is our new GT flagship and will go head to head with the strong opposition in this sector. For us, the presentation of the uncamouflaged car at the IAA is the next important step on the road to our first race outing, which we plan to be the 24 Hours of Daytona in 2018.

The FIA WEC and the IMSA series in North America are a top competitive environment for our new challenger. With the BMW M8 GTE, we are bringing cutting-edge technology to the top international class of GT racing, whilst at the same time tying in with our tradition at Le Mans.

The development of the BMW M8 GTE is on schedule, and we can hardly wait to see the car challenging for victories in 2018.”

– Jens Marquardt, BMW Motorsport Director

The BMW M8 GTE is here – BMW Motorsport


The Lausitzring was the venue for the first official test of the all-new BMW M8 GTE in mid-July 2017. Martin Tomczyk and Maxime Martin shared driving duties in the cockpit of BMW Motorsport’s challenger for the 2018 FIA World Endurance Championship.

GTE ?

Le Mans Grand Tourisme Endurance, abrégé LM GTE, est une catégorie d’automobile de compétition régie par un ensemble de règlements et défini par l’Automobile Club de l’Ouest.

Utilisée dans des courses prestigieuses telle que les 24 Heures du Mans et ses séries associés. La classe était autrefois appelé GT2 (Grand Tourisme 2) quand elle était utilisée aux 24 Heures du Mans pour la distinguer des voitures plus rapides de la catégorie GT1.

Au Mans, LM GTE est divisé en deux classes: GTE-Pro et GTE-Am. En GTE-Am doit être d’au moins un an ou être construite avec les specs de l’année précédente, et ont des limites sur la qualité des pilotes admis dans l’équipe.

L’ACO a défini les limites et les exigences de la catégorie LM GTE pour s’assurer que les voitures sont légitimement fondée sur la production.

La cylindrée du moteur est limitée à 5.5 L pour les moteurs atmosphérique ou 4.0 L pour les turbos/moteurs suralimentés.

Moteur BMW M8 GTE

BMW M5 F90 - 2017 - under the hood - 4.4L V8 biturbo - engine / moteur

BMW M5 F90 – 2017 – under the hood – 4.4L V8 biturbo – engine / moteur

Le moteur V8 de 4.0L est équipé de la technologie BMW TwinPower Turbo Technology, dont la puissance nominale de base est supérieure à 500 ch., selon la classification, est limitée par la réglementation FIA. Race-spec production based BMW S63 3,981 cc (243 cu in) V8 90° M TwinPower Turbo technology, front engined, longitudinally mounted.

Le bloc-cylindres et la culasse proviennent du moteur de production et sont fabriqués dans la fonderie d’alliages légers de l’usine BMW Group à Landshut. Les travaux de développement sont axés sur la recherche d’une efficacité et d’une durabilité maximales. Le puissant moteur de série constitue la base parfaite.

La transmission de puissance de la BMW M8 GTE est assurée par une boîte de vitesses séquentielle à six rapports, Ricardo 6-speed sequential semi-automatic paddle shift.

Under the hood moteur twin-turbo BMW V8

BMW M5 F90 - 2017 - under the hood inside - 4.4L V8 biturbo - engine / moteur

BMW M5 F90 – 2017 – under the hood inside – 4.4L V8 biturbo – engine / moteur

The Concept 8 Series, according to BMW, is “The essence of a modern-day BMW coupe wrapped up in an enthralling design study.” But this is a design study that works and compared to the spy photography of the upcoming production 8 Series, it closely resembles the real thing.

Under the hood sits a 4.4-liter twin-turbocharged V-8 pulled from the brand’s other offerings. Other engines will likely make production, such as the company’s twin-turbocharged inline-six cylinder, and possibly the top-of-the-line twin-turbocharged V-12 that sits in BMW’s M760Li.

BMW offrirait un moteur de 700 ch à sa future M8. Cette cavalerie proviendrait du V8 4,4 litres de la nouvelle M5, qui ne délivre « que » 600 ch sous le capot de la berline. Une telle puissance ferait de la M8 la voiture la plus puissante de son segment.


BMW Concept 8 Series : démonstration au Concorso d’Eleganza Villa d’Este 2017


The S63 is BMW’s Motorsport division version of the N63 (2017 N63TU2)

BMW Twinpower turbo - V8 - engine front

BMW Twinpower turbo – V8 – engine front

En ce qui concerne les moteurs à essence, un bloc TwinPower Turbo est composé de trois composants qui s’appliquent à tous les moteurs de trois à douze cylindres: soupapestroniques, injection directe de carburant et turbocompresseurs.

Valvetronic, qui signifie vanne variable et électronique, est une technologie développée par BMW qui permet d’optimiser la consommation en ajustant la levée des soupapes. Les calculateurs du moteur offrent un contrôle continu et précis de la levée variable des soupapes d’admission. Ce système de touches signifie que lorsque vous appuyez sur la pédale d’accélérateur, le système logiciel contrôle l’ouverture des soupapes.

Le système utilise un autre jeu de culbuteurs qui sont commandés par un arbre à cames à commande électronique. Comme ce système permet de régler les soupapes de l’ouverture complète à la fermeture presque totale, le moteur n’ a pas besoin de tourner autant pour augmenter la charge.

BMW Twinpower turbo - V8 - engine inside

BMW Twinpower turbo – V8 – engine inside

Le design twin-scroll (« à double rouleau ») commence par un collecteur d’échappement qui sépare les gaz d’échappement qui peuvent interférer entre eux, car les gaz s’écoulent par deux spirales différentes appelées « rouleaux ».

BMW appelle son collecteur d’échappement spécial Cylinder-bank Comprehensive Manifold ou CCM pour faire court. Le design du collecteur d’échappement, nommé par CCM, est conçu pour réduire les fluctuations de pression pour permettre la diminution du lag et de la contre-pression à l’échappement.


Inside BMW 4.4 liter V8 Twin Power Turbo Engine


See a visual animation of the BMW 4.4L 8 Cylinder TwinPower Turbo Engine powering the M5, and X6.


BMW M5 : Need berline sportive 600hp V8 w/ tech. M xDrive for Speed présentée à la Gamescom


Design BMW M8 GTE

Les ingénieurs de course et de production ont travaillé en étroite collaboration dans le cadre du projet BMW M8 GTE. Une conception légère et cohérente joue également un rôle crucial dans le développement de la nouvelle voiture de sport GT. Une réduction significative du poids est obtenue grâce à l’utilisation intensive de composants CFRP ultra-légers. Avec une longueur de 4980 mm et une largeur de 2046 mm, la voiture pèse 1220 kilogrammes.

Design extérieur BMW M8 GTE

BMW M8 GTE - 2018 - front-face / face avant

BMW M8 GTE – 2018 – front-face / face avant

Le design de la BMW M8 GTE reflète également l’étroite relation avec la BMW Série 8 et la BMW M8. Ceci est particulièrement visible dans la même ligne de toit et dans le design des feux avant et arrière.

BMW M8 GTE - 2018 - front light

BMW M8 GTE – 2018 – front light

Le travail sur l’aérodynamique d’une nouvelle voiture de course est aussi long qu’indispensable.

aero design BMW M8 GTE

En plus des courses de sprint, la nouvelle BMW M8 GTE sera avant tout en action dans les courses d’endurance du monde entier. C’est dans cette optique que les ingénieurs BMW Motorsport ont cherché à obtenir une solution aérodynamique qui offre un maximum d’efficacité tout en étant aussi robuste que possible. Il ne s’agit pas seulement de la longévité des composants eux-mêmes, mais aussi de la stabilité aérodynamique et du comportement de la voiture de course dans son ensemble

“One of the premises for the development of the BMW M8 GTE is the close relationship between motor racing and production. The various departments have also worked hand in hand in the area of aerodynamics.

We have benefitted greatly from the intense cooperation with central prototype assembly and the BMW Group’s Aero Lab. During development, this allowed us to work even more efficiently on the aero components, which have been designed specifically for long-distance racing. At the same time, our colleagues in production development have received information that is valuable in the field of high-performance automobiles.”

– Jens Marquardt, BMW Motorsport Director

The innovative aerodynamics behind the BMW M8 GTE – BMW Motorsport


New solutions for maximum efficiency: The test work is entering a critical phase as the new BMW M8 GTE prepares to make its race debut at the 24 Hours of Daytona. During the development of the car, which will compete in the FIA World Endurance Championship (WEC) and the IMSA WeatherTech SportsCar Championship (IWSC), the engineers have focussed on aerodynamics, among other things. The BMW M8 GTE boasts a host of innovative features which will also be incorporated in the development of future production vehicles, particularly the BMW 8 Series Coupé.

BMW M8 GTE - 2018 - front side-face / profil avant

BMW M8 GTE – 2018 – front side-face / profil avant

Le développement des composants a commencé dès la conception, sur laquelle les experts en aérodynamique ont travaillé en étroite collaboration avec leurs collègues dans les domaines de la dynamique de conduite et de la simulation. Au total, plus de 1 000 calculs CFD ont été effectués pour la BMW M8 GTE.

Il est donc d’autant plus important pour les ingénieurs BMW de pouvoir travailler sur le châssis de la BMW M8 GTE avec un maximum d’efficacité dès le départ. Un nouvel algorithme permet une augmentation significative des calculs CFD, permettant ainsi d’utiliser une puissance de calcul plus importante pour augmenter nettement le nombre de simulations possibles, avant de passer à la soufflerie.


Computational Fluid Dynamics ?

La CFD, pour Computational Fluid Dynamics, consiste en une résolution des équations de la mécanique des fluides tels que Bernoulli, Navier Stokes, conservation de la masse, etc.

Cette technique permet l’étude des phénomènes liés aux états gazeux et liquide. Ayant profité à la fois des évolutions des modèles mathématiques et des outils informatiques, la CFD est devenue pour bon nombre d’entreprises, un moyen de conception à part entière.

En effet, la CFD autorise l’étude de phénomènes ou de géométries complexes sur des domaines de grandes dimensions (véhicules complets), le tout avec un fort niveau de précision, pouvant inclure les écoulements internes.

La Computational Fluid Dynamics permet aussi de développer localement des sous-ensembles limitant ainsi le coût et le délai de l’étude comme l’admission, refroidissement moteur.


BMW Motorsport utilise ici les synergies avec le développement de la production et bénéficie des conditions d’essai parfaites dans le laboratoire aéronautique du Groupe BMW. L’un des résultats du développement aérodynamique est l’innovation des jantes aérodynamiques.

L’interdépendance étroite entre la production et le développement du sport automobile se poursuit dans deux autres domaines importants : la même technologie de mesure 3D que celle utilisée sur la BMW M4 DTM, qui a fait sa première sortie de course en 2017, est également utilisée sur la BMW M8 GTE.

Le système de mesure ultramoderne du département de développement de la production BMW assure un contrôle de qualité parfait une fois la voiture de course assemblée. Avec une voiture aussi complexe que la BMW M8 GTE, construite entièrement à la main, il est essentiel que toutes les dimensions soient correctement respectées et mises en œuvre.

Après les essais réussis en soufflerie, les composants aéronautiques ont ensuite été testés en conditions réelles sur le circuit. Ces essais ont révélé comment l’aérodynamique influait sur la température du moteur et des freins, quelle sensation le conducteur ressentait lors de diverses manœuvres et comment les conditions changeantes de la voie pouvaient influer sur l’aérodynamique.

BMW M8 GTE - 2018 - side-face / profil

BMW M8 GTE – 2018 – side-face / profil

Les rétroviseurs latéraux de la BMW M8 GTE sont un autre exemple des liens étroits entre la voiture de course et la voiture de série, et ils laissent entrevoir le langage du design de la nouvelle BMW M8.

L’aile arrière innovante ‘Swan Neck’ est l’un des résultats du développement aérodynamique intensif. Ceci permet un flux d’air particulièrement propre sur la partie inférieure critique de l’aile arrière, augmentant ainsi l’efficacité. De plus, la ligne de toit inclinée adoptée par la BMW Série 8 Coupé facilite le flux d’air vers l’aile arrière. Le diffuseur arrière d’une largeur remarquable contribue également à améliorer l’efficacité aérodynamique.

BMW M8 GTE - 2018 - rear side-face / profil arrière

BMW M8 GTE – 2018 – rear side-face / profil arrière

Dans le cadre du transfert de technologie, les ingénieurs et designers BMW Motorsport sont en contact permanent avec leurs collègues de production et testent diverses options et processus. De cette façon, les innovations et les découvertes issues du développement de la BMW M8 GTE sont intégrées dans la prochaine génération de modèles de série BMW, où elles améliorent à nouveau l’efficacité aérodynamique.

BMW Motorsport annonce développer dans le même temps une version compétition de la voiture, la M8 GTE, qui fera ses débuts en course pour les 24H de Daytona en janvier 2018. Le modèle de série pourrait quant à lui être présenté pour le salon de Genève en mars 2018.


Châssis BMW M8 GTE

BMW M8 GTE - 2018 - wheel

BMW M8 GTE – 2018 – wheel

Lors des essais, BMW Motorsport et l’équipe BMW Team RLL ont complété un programme complet. Il s’agissait notamment de nouveaux essais d’endurance pour les derniers développements dans les domaines de la performance, de l’aérodynamique et de l’électronique.

BMW Motorsport revient sur des mois intenses. Depuis le premier essai en juillet dernier, il y a seulement six mois, la voiture a été continuellement mise à jour. Les ingénieurs BMW ont progressivement modifié l’aérodynamique et travaillé sur l’avant, le châssis et le système de refroidissement. Tous les composants ont été conçus pour l’endurance et BMW Motorsport a donc réussi à parcourir une distance de 24 heures le mois dernier. Les retours des pilotes ont permis d’optimiser l’ergonomie du cockpit.

La M8 GTE participera ainsi au championnat WEC, avec les 24 Heures du Mans en point d’orgue, mais également au championnat nord-américain IWSC, organisé par l’IMSA. Elle fera ses débuts aux 24 Heures de Daytona en janvier 2018.

BMW M8 GTE 2017 Daytona

A private test had already taken place at Homestead (USA) last week ahead of official testing in Daytona.

BMW M8 GTE - 2018 - speed track - 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – speed track – 2017 Daytona test

BMW M8 GTE - 2018 - speed track - front-face 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – speed track – front-face 2017 Daytona test

BMW M8 GTE - 2018 - speed track top front - 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – speed track top front – 2017 Daytona test

BMW M8 GTE - 2018 - speed track side-face - 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – speed track side-face – 2017 Daytona test

BMW M8 GTE - 2018 - speed track rear - 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – speed track rear – 2017 Daytona test

BMW M8 GTE - 2018 - pit stop light rear - 2017 Daytona test

BMW M8 GTE – 2018 – pit stop light rear – 2017 Daytona test

#MISSION8 BMW Motorsport


Insights into the development of the BMW M8 GTE.


Source et images :
BMW



Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*