Vous êtes ici : DESIGNMOTEUR-Auto » Photos » Photos d’automobiles classiques au Rallye d’Aumale 2017 au Domaine de Chantilly

Photos d’automobiles classiques au Rallye d’Aumale 2017 au Domaine de Chantilly


Ce weekend passé, il y avait le Rallye d’Aumale 2017, dont le départ était donné au Polo Club du Domaine de Chantilly. Le Rallye d’Aumale est un rallye touristique de navigation automobile rassemblant 200 équipages passionnés à bord d’automobiles classiques. Découvrez un aperçu en photos grâce à Ludo.

Photos au Rallye d’Aumale 2017

Singer Le Mans - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Singer Le Mans – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La société Singer a vu le jour comme de nombreux fabricants de bicyclettes à Coventry. Plusieurs modèles ont participé à des compétitions internationales, en particulier des courses d’endurance comme les 24 heures du Mans des années 1930. La dernière voiture à porter le nom de Singer est une version haut de gamme avec moteur arrière Hillman Imp appelé Chamois. Avec le rachat de Rootes par Chrysler dans les années 1970, le nom de Singer disparait du paysage automobile.


Triumph Spitfire - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Triumph Spitfire – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Triumph Spitfire est une automobile de type roadster à deux places et moteur 4 cylindres en ligne, construite de 1962 à 1980 par le constructeur automobile britannique Triumph, conçue par Harry Webster, et munie d’une carrosserie dessinée par Giovanni Michelotti connu entre autre pour la Maserati 3500 GT, la célèbre Alpine Renault prototype.


Auburn 852 - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Auburn 852 – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

Auburn est une marque automobile américaine fondée en 1900 à Auburn, dans l’Indiana. En 1924, la marque est rachetée par Errett Lobban Cord. Identique à la 851 de 1935 à laquelle elle succède, l’Auburn 852 appartient à la génération des somptueuses et puissantes américaines des années trente. La voiture est due à deux hommes venus de chez Duesenberg en 1934 pour moderniser la gamme Auburn, le réputé styliste Gordon Buehrig, et l’ingénieur August Duesenberg. La 852 est motorisée par un huit cylindres en ligne Lycoming à soupapes latérales. Le long capot abritant le 8 cylindres en ligne est surmonté par une mascotte, coutume chez nombreux constructeurs tels que ‘Leaping Cat’ de Jaguar ou ‘Spirit Of Ecstasy’ de Rolls-Royce.


Jaguar XK120 - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Jaguar XK120 – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Jaguar XK120 est une voiture de sport à deux places (découverte ou coupé) produite par la marque automobile britannique Jaguar de 1948 à 1954.

William Lyons, le fondateur de Jaguar était soucieux de développer la compagnie qu’il avait créée 20 ans plus tôt. Il réalisa qu’il fallait dorénavant construire ses propres moteurs au lieu de se fier à des constructeurs extérieurs comme il l’avait fait jusqu’alors. Les nouveaux moteurs avaient un nom de code commençant par X comme expérimental et une lettre évoquant le modèle : XA, XB etc. En 1948, on en était au modèle de moteur XK.

Deux mois avant le London Motor Show de 1948, William Lyons décida de lancer son moteur révolutionnaire dans une série limitée de voiture de sport. Utilisant un châssis de Mk V raccourci, un roadster fut rapidement dessiné et produit. Le nom choisi, XK120 Super Sport, rappelait la vitesse maximale supposée, 120 mph. Cette nouvelle Jaguar fut un coup de tonnerre dans le monde automobile avec son moteur à double arbre à cames, ses lignes élégantes et ses performances annoncées.

Les plans initiaux étaient de ne construire que 200 exemplaires, mais l’afflux des commandes rendit évident qu’il faudrait produire l’auto en plus grande série et remplacer la carrosserie en aluminium sur ossature bois par des panneaux en acier pressés sur une ossature métallique.

La construction des outils de production prit une année au cours de laquelle les modèles alu furent réservés aux salles d’exposition et à certains clients chanceux. La production des modèles en acier commença en 1950, essentiellement pour l’exportation et les États-Unis où la « 120 » devint la voiture des stars.

Jaguar Type E - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Jaguar Type E – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Jaguar Type E (appelée Jaguar E-Type au Royaume-Uni et Jaguar XK-E aux États-Unis, a été présentée au Salon international de l’automobile de Genève de 1961, elle succède à la série des XK. Conçue au départ comme une auto de compétition, évolution des D type, plus légère et équipée d’un moteur 6 cylindres de 2,4L développé à 200 ch.

C’est l’aérodynamicien Malcolm Sayer qui la dessina, sous le contrôle de William Lyons. Les évolutions et les modifications sont nombreuses tout au long de la vie du modèle, pour améliorer les performances, la sécurité, le confort, ou encore pour des questions de réglementation, particulièrement aux États-Unis, son principal marché. Le rempalcement du moteur 6 cylindres en ligne en 1971 au profit d’un inédit moteur V12 Jaguar constitue l’une des modifications majeures.


Porsche 911 Type 964 - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Porsche 911 Type 964 – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Porsche 911 (964), dévoilée au public en 1989, est la troisième génération de Porsche 911. Elle conserve le style des anciennes 911, avec ses phares rond, ainsi que le flat 6 de 3,6 L placé en porte-à-faux arrière refroidi par air.

Porsche 911 Type 997 - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Porsche 911 Type 997 – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Porsche 911 (997) ou Type 997, apparue dans les concessions en 2004, est la sixième génération de Porsche 911. La Porsche 911 (997) conserve la ligne « intemporelle et reconnaissable entre toutes » qui fit le succès des précédents modèles.

Tracée au début des années 1960 par Ferdinand Alexander Porsche, petit-fils de Ferdinand Porsche, le dessin repris par toutes les 911, est marqué par un arrière de type fastback, des ailes avant galbées surplombant un nez arrondi.

Le moteur de la Porsche 911 (997) est un moteur à plat en aluminium 6 cylindres — souvent appelé « flat 6 » — placé en position longitudinale arrière. Refroidi par eau, il est lubrifié par carter sec, ce qui permet d’en abaisser le centre de gravité. Reprenant le bloc-cylindres de celui de la 911 (996), il est une nouvelle fois amélioré, pour des valeurs de cylindrée identiques, dans le but d’en « tirer » le maximum de puissance.

Porsche 911 Type 991 4S - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Porsche 911 Type 991 4S – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

La Porsche 911 (991) ou Type 991, est la septième génération de Porsche 911. Elle a été présentée par le constructeur lors du Salon de Francfort 2011, et est la remplaçante de la 911 Type 997. Elle est basée sur une nouvelle plate-forme, la troisième seulement depuis 1963.

Pour fêter les 50 ans de la 911, Porsche a dévoilé le 4 juin 2013 une version « 50th Anniversary Edition », dont la série est limitée à 1 963 exemplaires en hommage à l’année de sa présentation


Alfa Romeo 1600 Spider - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Alfa Romeo 1600 Spider – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

Le projet de réalisation de cette version décapotable de la fameuse berline Alfa Romeo Giulia, a été confié au maître carrossier Pininfarina en 1964. La mécanique et la plate-forme en général provenaient de la berline Giulia dont l’empattement fut raccourci à 2 250 mm. Cette voiture détient un record chez le constructeur italien, c’est celle qui est restée le plus longtemps en production, vingt-six ans.

Conçu et fabriqué le constructeur automobile italien Alfa Romeo de 1950 à 1994, on retrouve le moteur Twin-Cam est un moteur thermique automobile à combustion interne, essence quatre temps, avec 4 cylindres en ligne et 16 soupapes en tête avec arbres à cames en tête, à distribution par deux chaînes, à bloc en aluminium avec chemises en fonte et culasse hémisphérique en aluminium, avec soupapes d’admission et d’échappement incliné à 80 degrés, refroidi par eau.

Son nom Twin-Cam vient de son double arbre à cames en tête.

Alfa Romeo 2000 GT Veloce - Rallye Aumale 2017 - photo Ludo Ferrari

Alfa Romeo 2000 GT Veloce – Rallye Aumale 2017 – photo Ludo Ferrari

En 1971, la GT 1750 Veloce qui avait reçu uelques retouches mineures en 1969, cède sa place à la nouvelle GT 2000 Veloce. Comme ce fut le cas lors du passage de la version 1600 à la version 1750, la nouvelle version 2000 bénéficie toujours du moteur Alfa Romeo à 2 arbres à cames en tête, porté cette fois à 1962 cm3 et développant 132 ch.

La GT 2000 bénéficie de nombreuses modifications esthétiques : nouvelle calandre chromée à huit barrettes horizontales dessinant le classique triangle au centre, feux arrière de dimensions plus importantes intégrant un feu de recul, dragon de visconti vert sur les montants arrière et un traitement complètement revu de l’habitacle plus cossu et revu au goût des années 70.


Source et images :
Ludo Ferrari Photography – Team DESIGNMOTEUR




DM ad Pixel

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*



TimeDM ad Pixel